Attentat de Lahore : Facebook s'excuse après l'activation de son Safety Check en dehors du Pakistan

Capture d'écran
Capture d'écran

Alors que la ville de Lahore, au nord-est du Pakistan, a été frappé par un attentat sanglant ce dimanche 27 mars, une défaillance du Safety Check en dehors du pays, a fait réagir sur les réseaux sociaux.

Facebook s'est excusé pour ce bug dans l'activation du Safety Check. «Nous avons aujourd'hui activé le Safety Check à Lahore, au Pakistan, après une explosion qui y a eu lieu. Malheureusement, beaucoup de gens non affectés par cette crise ont reçu la notification leur demandant où ils étaient aujourd'hui», a déclaré un porte-parole de Facebook au Daily Mail Online.

«Nous avons travaillé à la resolution de ce problème et nous nous excusons auprès de toutes les personnes qui ont pu recevoir par erreur cette notification», a-t-il poursuivi. «Vous allez bien ? Il semble que vous soyez dans la zone touchée par l’explosion à Lahore, Pakistan. Informez vos amis que vous êtes en sécurité», pouvait-on lire sur la notification de Facebook.

De nombreux internautes ont réagi sur les réseaux sociaux.

Facebook avait à nouveau activé Safety Check, pour la première fois mis en place en 2014, à Bruxelles, à l'occasion des attentats du 22 mars dernier.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales