«Trop gay» ? Un acteur jouant le rôle de Jésus banni de la parade de Pâques en Espagne

Un acteur jouant le rôle de Jésus© Michaela Rehle Source: Reuters
Un acteur jouant le rôle de Jésus

30 ans de scène dans la peau du Christ et pourtant… Ramon Fossati a été banni du rôle qu’il occupait dans la traditionnelle «parade» retraçant la vie du Messie à Valence, accusé notamment de faire des mouvements de façon trop maniérée.

L’acteur espagnol, qui se dit lui-même «profondément religieux», explique qu’il ne pourra plus exercer le rôle de Jésus pendant au moins deux ans.

Pourquoi ? Parce que le Conseil de la Semaine Sainte marine de Valence, qui organise cette célébration très populaire, l’a accusé d’exercer son rôle avec «ostentation et parodie» et de donner l'impression de distribuer de «fausses bénédictions» à la foule.

Mais pour Ramon Fossati, la raison de son éviction serait différente : «Ça pourrait être la jalousie. Ou peut-être que c’est une punition du fait d’être gay».

Quoiqu’il en soit, son costume, pour lequel il assure s'être inspiré de peintures traditionnelles du Sauveur, pourrait aussi avoir déplu aux autorités de la parade.

En effet, alors que les tableaux représentent le Christ avec les deux épaules dévêtues, Fossati avait fait le choix audacieux de n'en laisser qu’une seule dénudée car «il craignait que d’exposer les deux ne soit considéré comme trop risqué», rapporte le très sérieux journal britannique The Times.

Mais voilà, son initiative lui a valu une amende de 300 euros lors de la parade de 2015, réduite à 60 euros après que l’acteur a fait appel.

En Espagne, les processions de Pâques sont régulées de manière très stricte par les autorités religieuses afin d’éviter une exposition trop importante de chair aux yeux du public ou des gestes inappropriés.

Ainsi, des femmes ont par le passé reçu des amendes pour un décolleté trop plongeant ou pour avoir porté des robes au-dessus du genou.

Lire aussi : Le curé qui achetait de la drogue avec l'argent de la quête devra rembourser ses péchés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales