Salah Abdeslam aurait préparé une fusillade massive dans Bruxelles en parallèle aux attentats

© Police Nationale Source: AFP

La Belgique pleure ses morts. Et le bilan aurait pu être encore plus dramatique, à en croire la piste privilégiée par les enquêteurs : Salah Abdeslam aurait planifié, avec deux complices, une tuerie à l’arme de guerre dans les rues de la capitale.

Un groupe armé d’explosifs et un autre de fusils mitrailleurs : le scénario rappelle celui des attentats du 13 novembre à Paris.

Et à en croire l’hypothèse actuellement privilégiée par les enquêteurs, il aurait pu se reproduire à Bruxelles le 22 mars si Abdeslam n’avait pas été arrêté.

En effet, la chaîne de télévision flamande VRT affirme que Salah Abdeslam, Mohamed Belkaïd et Amine Choukri planifiaient une attaque massive dans les rues bruxelloises, armés de kalachnikovs et en coordination avec les attentats de Zaventem et de Maelbeek, qui ont tué 31 personnes mardi.

Alors qu’Abdeslam a été interpellé à Molenbeek quelques jours avant les attentats de Bruxelles, Mohamed Belkaïd, dont le nom ressort ici, était tombé sous les balles des policiers lors de la perquisition d’un appartement de Forest le 15 mars.

Quant à Amine Choukri, le troisième individu soupçonné d’avoir planifié la fusillade, il avait été interpellé en même temps que Salah Abdeslam, rue des Quatre Vents à Molenbeek.

Lire aussi : Salah Abdeslam aurait «probablement» fui lors de la perquisition à Forest où son ADN a été retrouvée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales