Les forces du gouvernement syrien auraient repoussé Daesh de la zone hôtelière de Palmyre

Source: Reuters

Les troupes de l’armée syrienne, aidée par les milices alliées, ont repoussé les combattants de Daesh de la zone nord de Palmyre, où se trouve la majorité des hôtels de la ville, a indiqué l’agence d’information RIA Novosti.

Les combattants de Daesh reculent vers le centre-ville, a indiqué le correspondant de RIA Novosti sur place, Alaa Ebrahim. La télévision d’Etat syrienne a confirmé que les forces du pays luttaient pour se frayer un chemin dans Palmyre.

Les terroristes résistent, menant l'offensive à coup de mortiers et de mitrailleuses de gros calibre. «L’armée syrienne est à moins d’un kilomètre de la citadelle qui domine la ville, ce qui signifie qu’ils sont ç quelques heures de la prise de toute la ville. Daesh amène des renforts face à l’avancée de l’armée de Damas», a fait savoir Alaa Ebrahim.

La ville historique et symbolique de Palmyre, a été considérablement endommagée par l'organisation terroriste, notamment ses temples inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco et des reliques datant de milliers d’années. Elle est devenue le symbole des attaques de l'Etat islamique contre l'héritage architectural et culturel de la région.

Damas a été capable de lancer l’offensive pour reprendre la ville située dans le désert, dans l’est du pays, après la conclusion d’une trêve entre le gouvernement syrien et les groupes d’opposition, négociée par Moscou et Washington et permettant à l’armée de mobiliser plus de forces contre le groupe terroriste.

Lire aussi : une «défaite définitive» de l’Etat islamique est à venir à Palmyre, selon un général russe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales