Attentats de Bruxelles : l'Europe pris à son propre piège, selon le Hezbollah

Retransmission du chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah Source: Reuters
Retransmission du chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah

Après les attaques en Belgique, le Hezbollah libanais a indiqué ce mardi 22 mars que l'Europe était brûlée du «feu» qui sévit en Syrie et au Moyen-Orient, dont la menace grandissante est alimentée par les groupes ultra-radicaux «takfiris».

«Le feu qui consume l'Europe et le monde en général et le même que celui initié par certains régimes en Syrie et dans d'autres pays de la région», a déclaré le Hezbollah dans un communiqué. 

L'organisation accuse indirectement les pays européens d'avoir soutenu les groupes terroristes au Moyen-Orient et d'en subir maintenant les répercussions en étant la cible d'attentats.

Des combattants du Hezbollah se battent en Syrie en soutien aux forces gouvernementales de Bachar el-Assad contre les djihadistes de l'Etat islamique, qu'ils appellent les «takfiris», un terme arabe péjoratif qui désigne les islamistes radicaux perçus comme des non-croyants et pour signifier qu'ils ne partagent pas leur vision de l'islam.

Ce lundi, le chef du parti chiite libanais, Hassan Nasrallah, a indiqué que le Hezbollah continuera le combat auprès du régime syrien jusqu'à la défaite des djihadistes de l'Etat islamique et de la branche d'Al-Qaïda en Syrie.

Lire aussi : Qui sont les auteurs présumés des meurtriers attentats de Bruxelles ?

«Nous sommes allés en Syrie pour aider le pays à ne pas tomber aux mains de Daesh et d'al-Nosra (...) tant que nous avons la responsabilité d'être là-bas, nous resterons là-bas», a affirmé le chef du parti pro-iranien à la chaîne Al-Mayadeen, basée à Beyrouth.

Lire aussi : Hassan Nasrallah : le Hezbollah libanais restera en Syrie jusqu'à la défaite des djihadistes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales