Quand les terroristes visent les aéroports d'Europe : Paris, Rome, Vienne, Glasgow, Moscou

© Compte Twitter @FDuboccage

Une série d'attentats a secoué la capitale de l'Europe, notamment l'aéroport de Bruxelles, en faisant au moins 28 morts et des dizaines de blessés. Depuis 1973, les aéroports européens ont été ciblés plusieurs fois par des terroristes.

2011 : Attentat de l'aéroport de Domodedovo à Moscou, 37 morts, 130 blessés

Le 24 janvier, un kamikaze s'est fait exploser dans la salle d'arrivée de l'aéroport international de Domodedovo, faisant 37 morts et 130 blessés. Parmi les victimes figuraient 27 Russes, deux Autrichiens, un Allemand, un Anglais, un Ukrainien, trois Tadjiks et un Ouzbek.

L'engin explosif, chargé de petits objets métalliques, était d'une puissance de 3 à 5 kilogrammes d'équivalent TNT.

Le terroriste, Magomed Evloev, un Ingouche de 20 ans, a été identifié grâce à son ADN. L'attaque a été revendiquée par Dokou Oumarov, leader du soi-disant Émirat du Caucase.

Le 28 mars 2011, 17 membres du groupe terroriste ont été abattus en Ingouchie, une république russe du Caucase du Nord. Trois des quatre complices de Magomed Evloev, arrêtés suite à l'attentat, ont été condamnés à la perpétuité, alors que le quatrième a été condamné à 10 ans de prison.

2007 : Attentat de l’aéroport de Glasgow, 5 blessés

Le 30 juin 2007, une voiture piégée a forcé la porte principale du terminal 1 de l’aéroport international de Glasgow. Cinq personnes ont a été légèrement blessées.

D’après les témoignages, deux passagers blessés sont sortis du véhicule et commencé à se battre avec la police. Ils ont ensuite été arrêtés et identifiés comme Bilal Abdullah, d'origine irakienne, et Kafeel Ahmed, qui est décédé plus tard de ses blessures.

D'après les médias, la voiture, chargée de gaz et de pétrole, devait exploser dans le hall du terminal.

1985 : Attentat des aéroports de Rome et de Vienne, 19 morts, plus d’une centaine de blessés

Le 27 décembre 1985 deux attaques ont été réalisées presque simultanément contre l’aéroport Léonard-de-Vinci de Rome Fiumicino en Italie et l'aéroport de Vienne-Schwechat en Autriche.

A 8h15 GMT, quatre hommes ont sorti des armes près de la zone d’enregistrement dans le terminal sud de l’aéroport italien. Ils ont commencé à tirer et lancer des grenades dans la foule, faisant 16 morts et 99 blessés. Trois terroristes ont été tués, alors que le quatrième, blessé, a été capturé par les forces de l’ordre.

Quelques heures plus tard, une attaque semblable s’est produite à l’aéroport autrichien. Trois personnes ont péri dans l’attentat, 39 autres ont été blessées. La police a tué l’un des terroristes et a réussi à capturer les deux autres.

L'attentat a été revendiqué par l'Organisation Abou Nidal. Trois membres du groupe sont suspectés d'être les auteurs présumés de l'attentat de la rue des Rosiers, en 1982, à Paris.

1983 : Attentat de l’aéroport d’Orly, 8 morts, 56 blessés

Le 15 juillet 1983 une grosse valise dans laquelle avait été placée une bombe a explosé près du comptoir d’enregistrement de la compagnie Turkish Airlines.

L’explosion a fait huit morts : deux Turcs, quatre Français, un Américain et un Suédois. 56 personnes ont été blessées.

L’attentat a été revendiqué par l'Armée secrète arménienne de libération de l'Arménie (Asala), groupe armé demandant la reconnaissance du génocide arménien par la Turquie. L’auteur de l’attaque, Varoujan Garbidjian, syrio-arménien de 29 ans, a été ensuite arrêté avec ses deux complices, deux jeunes Turcs d’origine arménienne.

Dans l’aéroport, en se faisant passer pour un passager trop chargé, il a payé l’un des passagers pour prendre sa valise dans laquelle était placée une bombe d'un demi-kilo de Semtex raccordé à trois bonbonnes de gaz. Varoujan Garbidjian a avoué que l’explosion devait se produire pendant le vol afin de causer plus de victimes.
Le 3 mars 1985, il a été condamné à la perpétuité.


1973 : Attentat de l’aéroport de Rome, 34 morts

Le 17 décembre 1973 un groupe de terroristes palestiniens a mené une série d’attaques dans l’aéroport Léonard-de-Vinci de Rome Fiumicino en Italie.

Des commandos sont rentrés dans le terminal de l’aéroport et ont commencé à tirer à l'aveugle sur la foule, en tuant deux personnes. Ils ont ensuite mis le feu à l’avion de la compagnie Pan American World Airways en direction de Beyrouth, causant la mort de 30 personnes. Ils ont fini par monter dans un Boeing 737 de Lufthansa reliant Rome à Munich. Ils l'ont détourné vers le Koweït, où ils ont été interpellés.

Lire aussi : Bruxelles en état de siège, s'organise pour protéger ses citoyens suite aux explosions

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales