La France prend des mesures de sécurité suite aux explosions de Bruxelles

Des multiples explosions ont été entendues à l'aéroport de Zaventem à Bruxelles et dans le métro de la capitale belge. Paris a pris des mesures de sécurité, face au risque d'attentats.

Les mesures de sécurité sont en cours de renforcement à l'aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle après les explosions multiples de Bruxelles.

«Le dispositif de prévention et de sécurisation est en cours de déploiement sur chacun des huit terminaux de l'aéroport et dans les deux gares, avec contrôles des trains en provenance de Bruxelles et mobilisation d'équipes cynophiles», a expliqué une source.

Au total, 40 policiers supplémentaires ainsi qu'une demi-compagnie de CRS devaient être opérationnels à 09H30. Ces renforts s'ajoutent à la centaine de militaires présents sur l'aéroport dans le cadre de la mission «Sentinelle» de surveillance des sites sensibles.

L'objectif, a ajouté la source, est «d'avoir des renforts policiers visibles, en tenue et en civil», avec brassards police. A Orly, autre aéroport parisien, quatre patrouilles supplémentaires de véhicules légers blindés, ainsi qu'une demi-compagnie de CRS, sont en cours d'acheminement, selon une autre source aéroportuaire.

La sécurité a aussi été renforcée à l'aéroport de Toulouse, a-t-on appris de source policière. «On n'est pas vigilants, on est hypervigilants, en supravigilance», a-t-on assuré. Les patrouilles de la police ont été renforcées dans cet aéroport qui dessert également des destinations internationales notamment en Afrique du Nord, Turquie et Europe de l'Est.

Un périmètre de sécurité autour de la gare du Nord a également été mis en place : 

La frontière entre la France et la Belgique aurait été fermée et les mesures de sécurité des sites nucléaires auraient été renforcées. Bernard Cezeneuve a également annoncé le déploiement de 1 600 gendarmes et policiers supplémentaires.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales