Deux prêtres italiens laissent les réfugiés musulmans prier dans leur église, malgré les critiques

Source: Reuters

Alors que les prêtres de l’église de Vicofaro espèrent que leurs collègues suivront l'exemple pour aider les réfugiés à se sentir chez eux, l’évêque de la région estime qu’il s'agit là d'un manque de respect de la communauté locale.

Les pères Massimo Biancalani et Alessandro Carmignani ont annoncé cette idée après que leur paroisse de Pistoia, une ville de Toscane, a accueilli 18 réfugiés. Ils leur ont permis de prier à l’intérieur de l’église, à côté du sanctuaire, informe le site The Local.

«Je n’y vois aucun problème. Nous ne pouvons pas les faire prier au sous-sol. D’ailleurs, ils n’ont besoin que d’un tapis de prière et la position vers la Mecque», a expliqué Massimo Biancalani au journal La Repubblica. Selon lui, «chaque personne désirant prier dans l’église est la bienvenue».

De son côté, l’archevêque Fausto Tardelli a critiqué cette initiative. «Accueillir respectueusement les gens, ce n’est pas leur fournir de la place pour prier à l’intérieur des églises catholiques. Il y a plusieurs autres endroits, qui sont meilleurs et plus appropriés», a-t-il déclaré, en ajoutant que les prêtres devraient «respecter la population locale s’ils veulent atteindre une pleine intégration sociale».

Malgré la critique, les pères Massimo Biancalani et Alessandro Carmignani n’ont pas changé d’avis. Ils espèrent inspirer les autres paroisses catholiques à s’investir davantage durant la crise migratoire que l’Europe traverse.

L’Italie a accueilli, en 2014, plus de 300 000 migrants. Plus de 3 000 personnes ont péri la même année en Méditerranée en tentant de rejoindre les côtes italiennes. Durant les deux premiers mois de 2016, le pays a enregistré plus de 7 000 réfugiés. Selon Flavio Di Giacomo, porte-parole de l’Organisation internationale des migrations (OIM) pour l’Italie, son pays enregistrait «toujours l’arrivée de nombreux migrants vulnérables, qui sont souvent en mauvaise santé, ayant été sujets à des violences de la part des passeurs en Libye».

Lire aussi : Des chrétiens britanniques patrouillent dans les rues, sur fond de sentiment antimusulman (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales