La police turque lance des gaz lacrymogènes pour disperser les Kurdes célébrant Norouz (VIDEO)

Des Kurdes© Capture d'écran de la video de RT
Des Kurdes

Au moins 10 personnes ont été arrêtées après que la police turque a mis un terme aux célébrations de Norouz, le Nouvel An kurde, dans la ville de Silopi. Les policiers ont aussi utilisé des canons à eau pour disperser la foule.

Des centaines de personnes sont sorties dans les rues de Silopi, dans la province de Sirnak en Turquie, pour célébrer Norouz à l’appel du Parti démocratique des peuples (HDP) malgré l’interdiction des rassemblements publics décrétée par les autorités turques.

Près de 500 personnes étaient tout de même en train de célébrer dans les rues de la ville lorsque la police est arrivée et a demandé la foule de se disperser.Une petite portion de Kurdes a refusé de suivre les injonctions des forces de l’ordre et aurait lancé des pierres contre la police qui a répondu avec les gaz lacrymogènes et des canons à eau bien qu’il y ait eu des femmes et des enfants dans la foule. Un policier a été blessé dans les affrontements et les autorités ont arrêté au moins dix personnes.

En savoir plus : Un professeur britannique détenu en Turquie pour «propagande terroriste»

Le conflit entre le gouvernement turc et la population kurde qui réclame plus d’autonomie dure depuis des décennies. Ankara est accusé par nombreux groupes des droits de l’homme de mettre en danger la vie des Kurdes en Turquie.

Le 17 mars, RT a lancé une pétition appelant à ce qu’une enquête menée par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU soit ouverte sur le massacre présumé des Kurdes par les militaires turcs dans le sud-est du pays. La pétition se base sur les images et témoignages qu’une équipe de RT a recueillis lors de sa visite de Cizre dans la province de Sirnak.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales