Un professeur britannique détenu en Turquie pour «propagande terroriste»

Le président turc Recep Erdogan
Le président turc Recep Erdogan

Chris Stephenson a été placé en garde en vue à Istanbul, après avoir partagé des invitations pour le Nouvel an kurde. Les autorités turques affirment que ces invitations contenaient «des messages et des images du PKK», rapporte The Telegraph.

Chris Stephenson, professeur de sciences informatiques à l’université de Bilgi à Istanbul, a été arrêté alors qu'il distribuait des prospectus devant un poste de police, invitant à célébrer le Nouvel an kurde, Norouz. Il soutenait ainsi ses trois compagnons qui avaient été arrêtés le 14 mars, après avoir signé une lettre dénonçant les opérations militaires turques contre les Kurdes de Turquie. Plus de 1 400 professeurs ont pris part à cette démarche.

En savoir plus : Turquie : des manifestants pro-kurdes armés affrontent la police avec violence

La justice turque a accusé le citoyen britannique de «faire la propagande d’une organisation terroriste», car les messages et les images qu’il distribuait «visaient à faire la propagande du PKK.» Cependant, des amis de Chris Stephenson ont confié au Telegraph que ce dernier avait été arrêté parce qu’il distribuait des invitations à célébrer Norouz, invitations qui ne contenaient aucun contenu terroriste.

Le professeur britannique a twitté depuis son lieu de détention et a confirmé qu’il avait été arrêté. «Hors ligne, en cellule», indique son dernier tweet.

Le ministère britannique des Affaires étrangères a confirmé l’arrestation de son ressortissant et a assuré lui fournir l’assistance nécessaire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales