Amnesty International examinera la pétition #JusticePourlesKurdes après les reproches de Moscou

© Sertac Kayar Source: Reuters

Amnesty International a promis d’examiner la pétition de RT appelant à une enquête sur les meurtres de civils kurdes par l’armée turque, après les critiques du ministère russe des Affaires étrangères sur l’approche «sélective» de l’ONG.

L’organisation de défense des droits de l’homme «commentera cette question» dès qu’elle obtiendra «des résultats de recherche plus récents», a fait savoir la porte-parole pour l’Europe et l’Asie centrale d’Amnesty International, Clarisse Douaud dans un e-mail adressé à RT, ajoutant «ne pas encore avoir vu la pétition».

Dans le même temps, l’ONG dit surveiller activement la situation dans le domaine des violations des droits de l’homme au sud-est de la Turquie et précise avoir appelé Ankara à plusieurs reprises à arrêter la répression menée contre les Kurdes dans la région.

Pendant plusieurs mois, Amnesty International a appelé le gouvernement turc à lever les restrictions disproportionnées sur la liberté de mouvement, y compris le couvre-feu de 24 heures, ainsi que d’autre mesures arbitraires qui privent la population [kurde] d’accès à l’aide médicale, à l’eau et à l’électricité», a conclu la porte-parole.

La réponse de l’ONG intervient après une sévère critique de son inaction formulée le 18 mars par la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova. La représentante de la diplomatie russe a accusé Amnesty International d’appliquer une politique ambiguë et sélective lorsqu’il s’agit des violations des droits de l’homme.

Le ministère russe «a observé de près les matériels présentés par la chaîne RT», qui font preuve des conséquences de ce que la Turquie appelle l’opération antiterroriste dans la ville de Cizre et dans le district de Sur, a annoncé Maria Zakharova dans un communiqué officiel soulignant qu’il fallait enquêter sur «tous les rapports documentés de violations massives et internationales des droits de l’homme».

Il y a quelques semaines, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait insisté sur la nécessité d’enquêter sur les abus flagrants commis à l'encontre des citoyens kurdes dans le sud-est de la Turquie.

Le 17 mars, RT a lancé une pétition demandant la tenue d’une enquête internationale indépendante menée par le haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés sur les prétendus massacres de Kurdes par l’armée turque lors de l’opération anti-terroristes menée par Ankara dans le Sud du pays. Lancée avec le hashtag #JusticePourLesKurdes, cette pétition se base sur les images et témoignages filmés par l’équipe de RT lors d’un reportage à Cizre, dans la province de Sirnak, faisant état de répressions violentes à l’égard des populations civiles d’origine kurde.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales