La Namibie reconnaît que la Corée du Nord a construit une usine d'armement dans son pays

Le leader nord-coréen Kim-Jong Un © KCNA Source: Reuters
Le leader nord-coréen Kim-Jong Un

Le gouvernement namibien a confirmé que la Corée du Nord avait construit une usine d’armes et de munitions dans le pays et qu'elle était sur le point de conclure d’autres contrats pour la construction de bâtiments liés à la défense.

La confirmation est arrivée une semaine après le démenti apporté par le gouvernement namibien aux accusations du Panel des experts des Nations unies. Ce dernier a établi que Pyongyang avait violé les sanctions de l’ONU imposées en représailles à son programme nucléaire militaire en fournissant des armes et en participant à des projets militaires dans des pays africains, dont l’Ouganda et la Namibie.

Cette semaine, le vice-Premier ministre namibien, Netumbo Nandi-Ndaitwah, a confirmé que la firme d’Etat nord-coréenne Mansudae Overseas Projects, au travers de sa filiale KOMID, avait bien construit une petite usine de fabrication d’armes et de munitions dans la capitale Windhoek.

Le département du Trésor américain défini KOMID comme «le premier vendeur d’armes nord-coréen et le principal canal de prolifération» des biens et équipements relatifs aux missiles balistiques et aux armes conventionnelles. Netumbo Nandi-Ndaitwah a déclaré que la Corée du Nord et la Namibie avaient une longue histoire de coopération militaire, qui remonte à la lutte pour l’indépendance».

Selon le rapport qui a fuité des Nations unies, la Namibie a aussi confirmé que KOMID avait signé des contrats gouvernementaux s’élevant à plusieurs milliards de dollars, dont la construction du palais présidentiel, ou encore du musée militaire des forces namibiennes et du musée de l’indépendance.

Cependant, le vice-Premier ministre namibien a affirmé que le gouvernement namibien avait donné suite aux demandes d’information de l’ONU, considérant qu’il n’y avait rien de mal à conclure des contrats avec la Corée du Nord, s'agissant de la construction de bâtiments et de la fourniture de formations techniques à ses forces armées. Pour la Namibie, l’usine construite par la Corée du Nord n’entre pas en contradiction avec les sanctions car les produits qui y sont construits ne sont pas destinés à l’exportation mais à une utilisation par les forces de sécurité locales.

De plus, Netumbo Nandi-Ndaitwah affirme que les sanctions de l’ONU visent en priorité le programme nucléaire nord-coréen et qu'elles n’interdisent pas à la Namibie d’avoir des relations diplomatiques ou d’autres relations militaires avec Pyongyang.

Cependant, le rapport de l’ONU mentionne que «la construction de toute usine de munitions ou d’installations liées à l’armée est considéré comme des services ou de l’aide concernant l’approvisionnement, la fabrication et l’entretien d’armes», sont interdits par les résolutions de l’ONU. L’année dernière, le Panel des experts de l’ONU chargé de surveiller l’application des sanctions visant la Corée du Nord avait trouvé que le pays fournissait des armes légères ainsi qu’une formation de contre-insurrection à la police et aux forces spéciales, violant le régime de sanction décrété contre elle par l'ONU.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales