L’Argentine coule un navire chinois pour avoir «pêché illégalement» dans ses eaux (VIDEO)

© Capture d'écran, compte Twitter ‏@markseibel

Les garde-côtes argentins ont coulé un bateau de pêche chinois qui se trouvait illégalement à l’intérieur des eaux territoriales de l'Argentine. Le gouvernement chinois, partageant ses vives préoccupations, a appelé à mener une enquête.

Le communiqué de la marine a indiqué que le Lu Yan Yuan Yu 010, battant pavillon chinois, pêchait mardi sans autorisation au large de Puerto Madryn, à 1 300 kilomètres au sud de Buenos Aires, dans la zone économique exclusive argentine.

Le navire chinois a ignoré les messages d’avertissement en espagnol et en anglais, et au contraire, a essayé de percuter un navire de la Marine argentine. «Le navire en infraction a tenté d'entrer en collision avec les garde-côtes de la préfecture navale, et l'ordre de tirer a alors été donné, faisant sombrer le navire», lit-on dans le communiqué.

D’après la déclaration, quatre hommes ont été rescapés et arrêtés. Ils ont été placés en détention et devaient se présenter devant un juge fédéral dans la province de Chubut, dans le sud du pays.

A Pékin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois Lu Kang a diffusé un communiqué sur le site du ministère, indiquant que le navire pêchait dans les eaux argentines avant d’être pourchassé pendant quelque heures avant que la marine argentine ne tire sur le navire chinois.

Lire aussi : deux morts dans le crash d’un hélicoptère de MTV tournant une téléréalité en Argentine

Le ministère a ajouté que parmi l’équipage quatre chinois ont été secourus par les garde-côtes argentins et les 28 autres personnes par un bâtiment chinois se trouvant à proximité. Le communiqué n’a pas indiqué si le problème se situait au sujet de la pêche illégale ou du navire coulé.

«Le ministère des Affaires étrangères et l’ambassade chinoise d’Argentine ont exprimé leurs vives préoccupations, et appelé l'Argentine à mener immédiatement une enquête minutieuse, et à informer la Chine des détails, afin de préserver la sécurité et les droits légitimes des marins chinois, et d’entreprendre des mesures effectives afin d’éviter des incidents similaires», est-il écrit dans le communiqué de Lu Kang.

La Chine est le principal marché des produits de la mer et possède la plus importante flotte mondiale de navires pêchant à l'étranger. Leur nombre a rapidement gonflé au cours des dernières décennies, et dépasse désormais les 2 460 bateaux, ceux-ci pêchant essentiellement au large de l'Afrique de l'Ouest, selon l'Université de technologie de Nanyang, à Singapour.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales