Une manifestation de la communauté noire dispersée au gaz poivre en Pennsylvanie

Le lieu de l'incident © Photo du compte de Twitter @NBCPhiladelphia
Le lieu de l'incident

Les policiers de Chester en Pennsylvanie ont utilisé du gaz poivre pour disperser une manifestation à laquelle participaient principalement des afro-américains. Ils protestaient contre une action de la police contre de présumés voleurs de voiture.

Une fusillade entre la police et les voleurs de voiture présumés est à l’origine d’une manifestation qui s’est tenue dans la petite ville américaine de Chester, en Pennsylvanie. D’après les dires du chef de police, James Nolan, des criminels présumés ont ouvert le feu contre des policiers qui essayaient d’arrêter une voiture recherchée par les forces de l’ordre. La police a tiré en représailles, tuant une personne et en blessant deux autres. Un autre suspect a été arrêté et un policier a été blessé lors de cette opération.

Le 12 mars, des habitants de la ville, des personnes de couleur pour la grande majorité, se sont rassemblés sur le lieu de l’incident. Les proches d’un des suspects ont affirmé que la police s’est trompée et avait poursuivi un mauvais véhicule. La manifestation a ensuite dégénéré en affrontements et la police a été contrainte d’utiliser du gaz poivre pour disperser les manifestants.

Les policiers assurent qu’ils mèneront une enquête approfondie, mais les manifestants redoutent que l’affaire soit classée sans suites. Et ils ont une bonne raison d’être inquiets. Le mois dernier, la police de Chester avait déjà blessé une personne suspecte. «Tout ce que nous voulons, nous, les habitants de Chester, c’est connaître la vérité», a confié à NBC le pasteur Calvin Williams.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales