Lavrov : le chef de la diplomatie ukrainienne désolé de la conduite de Savtchenko lors du procès

Nadezhda Savtchenko Source: Sputnik
Nadezhda Savtchenko

Les deux ministres ont discuté de l’affaire Savtchenko par téléphone. Le chef de la diplomatie ukrainienne a indiqué qu’il ne soutient pas la militaire, qui a présenté un doigt d’honneur aux juges, a indiqué Sergueï Lavrov.

Le ministre des Affaires étrangères de la Russie a expliqué avoir reçu un appel téléphonique de son homologue ukrainien Pavel Klimkin, qui est actuellement en déplacement avec le président Petro Porochenko en Turquie.

D'après l'agence TASS, les ministres ont évoqué le cas de Nadezhda Savtchenko, une militaire professionnelle ukrainienne jugée en Russie pour le meurtre de deux journalistes russes dans l’Est de l’Ukraine en 2014. Le 9 mars, lors de l’ultime journée du procès, elle s’est exprimée une dernière fois et a fait un doigt d’honneur en direction de la juge, en guise de conclusion.

«Il [Pavel Klimkin] a exprimé son regret pour ce qui s’est passé. Non pas qu’il s’est excusé pour le comportement de Savtchenko, mais il comprenait que, dans cette situation-là, l’accusée a elle-même pris des décisions à son désavantage», a indiqué Sergueï Lavrov.

Il a également expliqué qu’initialement la juge s’était montrée prête à permettre un examen médical de Nadezhda Savtchenko par des médecins ukrainiens dans le cadre de sa grève de la faim, après la journée du procès du 9 mars. «Mais le comportement irrespectueux de Savtchenko durant la journée du procès et ses propos insultants envers le tribunal ont changé la situation», a ajouté le ministre russe.

A son tour, le Kremlin a affirmé avoir pris acte de la déclaration du président de l’Ukraine Petro Porochenko qui a annoncé que Kiev «est prêt à utiliser son droit constitutionnel et échanger Nadezhda Savtchenko».

«Nous sommes au courant de la déclaration du président de l’Ukraine du 9 mars. C’est tout ce que je peux dire», a déclaré Dmitri Peskov, le porte-parole du président russe.

Soldate professionnelle, Nadezhda Savtchenko, 34 ans, a une qualification militaire de pilote d’hélicoptère de combat. Elle a notamment participé à la mission ukrainienne en Irak, en 2004/2005.

Elle a été arrêtée en Russie en juillet 2014. D'après le parquet russe, durant les combats près de Lougansk en juin 2014, dans l’Est de l’Ukraine, elle a transmis à l’armée ukrainienne les positions de groupes de rebelles et de civils.

En conséquence, deux journalistes russes, Igor Korneliuk et Anton Volochin, ont été tués dans les bombardements. En prétendant être une réfugiée, Savtchenko a ensuite traversé illégalement la frontière russe.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales