Un tribunal japonais tire les leçons de Fukushima et ordonne l'arrêt de deux réacteurs nucléaires

- Avec AFP

Devant la centrale de Fukushima le 10 février 2016 au Japon Source: Reuters
Devant la centrale de Fukushima le 10 février 2016 au Japon

Un tribunal japonais a ordonné mercredi l'arrêt de deux réacteurs nucléaires à peine relancés pour «raisons de sécurité», appuyant son jugement sur les leçons tirées de l'accident de Fukushima survenu il y a cinq ans.

Sont visées par cette décision de justice les unités 3 et 4 de la centrale de Takahama (ouest) qui ont pourtant obtenu les feux verts techniques et politiques pour redémarrer.

La compagnie exploitante, Kansai Electric Power, va devoir se conformer à cette injonction qui vient perturber son calendrier de relance progressive, du moins en attendant un éventuel retournement de jugement en appel.

C'est la première fois qu'un ordre d'arrêt vise une installation nucléaire relancée. Takahama 3 avait été remis en service en janvier et l'électricité qu'il produit est utilisée depuis fin février sur le réseau commercial.

Takahama 4 a été relancé fin février, mais a été victime d'un problème technique qui a entraîné un arrêt inopiné trois jours plus tard. De facto, il n'est pas opérationnel mais la compagnie était en train de poursuivre les opérations pour le réactiver au plus vite.

Lire aussi : Greenpeace : Fukushima provoque des mutations et endommage l’ADN ad aeternam

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales