Président irakien : les frappes russes en Syrie portent leurs fruits dans notre lutte contre Daesh

Avion de l'armée de l'air russe Source: Sputnik
Avion de l'armée de l'air russe

L’opération des forces de l’air russes en Syrie visant à détruire l’infrastructure de Daesh influence positivement la lutte contre le terrorisme en Irak, a indiqué à RIA Novosti le président du pays Fouad Massoum.

«Toute frappe, où que ce soit, même au Maroc en Afrique, si elles prennent Daesh pour cible, nous en tirons profit. C’est parce que le danger de Daesh se trouve non seulement en Irak et en Syrie mais aussi dans d’autres pays. Nous l’avons vu avec l’exemple de la France», a répondu le chef d’Etat irakien à la question de savoir si les frappes russes en Syrie influençaient le combat contre Daesh en Irak.

L’opération de l’armée de l’air russe, dont le but consiste à soutenir les militaires syriens sur le terrain et à cibler l’infrastructure de Daesh, a été entamée le 30 septembre dernier à la demande des autorités syriennes. Depuis lors, les avions russes ont détruit des milliers d’objectifs appartenant aux terroristes, y compris des postes de commandement, des centres d’entraînement, des dépôts de munitions.

Le groupe terroriste Daesh représente aujourd’hui une des menaces les plus importantes à la sécurité mondiale. Au cours de ces trois dernières années, les djihadistes ont réussi à s’emparer de larges territoires en Syrie et en Irak. De plus, les combattants essayent de propager leur influence dans d’autre pays d’Afrique du Nord, notamment en Libye qui vit dans le chaos depuis 2011.  

Lire aussi : Daesh a creusé de vastes tunnels sous les villes pour fuir les forces kurdes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales