L’OTAN accroît sa présence en mer Egée et à proximité de frontière syrienne

Jens Stoltenberg© Michael Dalder Source: Reuters
Jens Stoltenberg

Lors du sommet de Bruxelles entre la Turquie et l’UE, le secrétaire général de l’OTAN a déclaré que l’Alliance allait accroître sa présence dans les eaux territoriales grecques et turques, ainsi qu’à proximité de la frontière syrienne.

«Nous élargissons la zone d’activité aux eaux territoriales de la Turquie et de la Grèce», a déclaré Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Alliance.

L’OTAN joue ainsi son rôle dans la résolution de la crise migratoire, estime son patron. L’Alliance a décidé de déployer ses navires en mer Egée. Les bateaux recueillent déjà des informations et procèdent à la surveillance de cette zone.

Pour Jens Stolteberg, le déploiement de ces navires ne sert qu’à résoudre la crise migratoire. «Les navires en mer Egée ne sont pas là pour arrêter ou renvoyer les bateaux chargés de migrants et de réfugiés», a-t-il indiqué, ajoutant que les bateaux de l’OTAN aideront les autorités et mettront un terme au trafic de migrants.

L’OTAN a également décidé d’intensifier ses activités de renseignement et de surveillance le long de la frontière turco-syrienne.

La décision de déployer les navires de l’Alliance en mer Egée a été prise le 11 février lors d’une rencontre des ministres de la Défense de l’OTAN à Bruxelles, mais ce n’est que le 7 mars que la Turquie a autorisé les vaisseaux de l’Alliance à entrer dans ses eaux territoriales. L’escadre de l’OTAN comporte quatre navires du Canada, de la Grèce, de la Turquie et de l’Allemagne. Aujourd’hui, la France et le Royaume-Uni ont déclaré qu’elles y enverraient un navire chacun.

En savoir plus : «Précise et efficace» : un rapport secret de l’OTAN salue la campagne aérienne russe en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales