«Un monde perdu» : des chercheurs découvrent un lézard vieux de 99 millions d'années

© Handout Source: Reuters

L'échantillon analysé a 75 millions d'années de plus que tous les spécimens de fossiles découverts auparavant. Il a été conservé dans de l'ambre et constitue pour les scientifiques le «chaînon manquant de l'écosystème perdu d'un ancien monde».

Une créature s'apparentant à un lézard ou un caméléon a été découverte en Birmanie. Elle a été conservée dans de l'ambre liquide qui a durci avec le temps et aurait, d'après les dires des scientifiques, près de 100 millions d'années. Ce sont les chercheurs du musée d'histoire naturelle de Floride qui ont annoncé la découverte cette semaine.

«C'était incroyablement excitant de voir ce spécimen pour la première fois», a déclaré le 5 mars Edward Stanley, membre de l'équipe de recherche, ajoutant que «le plus passionant était de voir la façon dont ces échantillons ont été conservés [dans une goutte d'ambre]». 

Les scientifiques estiment que le spécimen découvert, un lézard ou un caméléon, était un nourisson lorsqu'il a été pris au piège dans de la résine d'ambre, alors qu'il se trouvait dans une forêt tropicale de Birmanie. 

Le corps de la créature, y compris ses yeux et ses écailles colorées, a été exceptionnellement bien conservé, a déclaré le scientifique. Les autres reptiles, également piégés dans l'ambre, notamment un gecko et un lézard arctique, étaient également en grande partie intacts.

Dans les faits, ces fossiles ont été retrouvés il y a plusieurs dizaines d'années dans une mine, mais les scientifiques n'ont été en mesure d'analyser ces échantillons que récemment.

«Généralement, ce genre de reptiles de petite taille ont des corps particulièrement fragiles et se détériorent rapidement», a expliqué le chercheur. L'étancheité de l'ambre a permis aux fossiles de se conserver indéfiniment. 

Stanley et son équipe de chercheurs ont utilisé la technologie des rayons X numériques à haute résolution pour examiner les créatures découvertes et estimer l'âge de l'ambre sans le briser.

Cette découverte pourrait contribuer à aider les chercheurs à en apprendre davantage sur l' «écosystème perdu, d'un ancien monde» auquel appartenaient ces créatures, selon Edward Stanley, ajoutant que cela pourrait aider les scientifiques à en apprendre davantage sur la parenté de créatures plus modernes et contemporaines. 

Lire aussi : La CIA déclassifie des documents sur les extraterrestres et les soucoupes volantes «pour Fox Mulder»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales