Brésil : l’ex-président Lula soupçonné de corruption arrêté dans le cadre de l'affaire Petrobras

Source: Reuters

La police fédérale brésilienne a confirmé le 4 mars procéder à 33 perquisitions et 11 arrestations, dont celle de l’ex-président Luiz Inacio Lula da Silva, pour éclaircir l’affaire de corruption Petrobras. Cette opération a lieu dans trois Etats.

La police brésilienne a fait savoir que l’ex-président Lula avait reçu des fonds grâce au système de corruption découvert au sein de la société Petrobras, la compagnie nationale de pétrole. D’après les résultats de l’enquête, ces fonds auraient été dépensés par son parti de manière illégale.

L’ex-président Luiz Inacio Lula da Silva, dit Lula, a été arrêté à son domicile. «La police fédérale mène des fouilles et perquisitions chez lui, à l'Institut Lula et chez plusieurs de ses collaborateurs et membres de sa famille», a déclaré à l'AFP José Chrispiniano, attaché de presse de l'ancien président Lula et de la fondation qui porte son nom. Il a également confirmé que Lula faisait l'objet d'un mandat d'amener.

Pour la police, «l’ex-président Lula, en plus d’être le chef du parti, était en fin de compte seul responsable de la nomination des directeurs de Petrobras et a été l’un des principaux bénéficiaires de ces crimes», précise un communiqué.

L’arrestation de l’ex-président Lula, au pouvoir de 2003 à 2010, est le rebondissement le plus marquant de cette affaire de corruption qui secoue le Brésil depuis de longs mois.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales