Les Etats-Unis vont dépenser 1 million de dollars pour identifier et analyser les mèmes «suspects»

Source: Reuters

Le gouvernement américain va financer la création d'une base de données pour détecter les mèmes «suspects» et analyser comment la «désinformation» politique est diffusée sur la toile. «Un autre programme inutile», prévoient les journalistes.

Il s'agit du projet Truthy Database, créé par la Fondation nationale de la Science, explique John Vide dans son article sur le site Activist Post. Le but de la recherche, qui vient d'obtenir une subvention de 1 million de dollars, est simple : trouver d'où viennent exactement les mèmes, ces objets culturels (photo, vidéo, citation, dessin…), le plus souvent humoristiques, qui se diffusent très vite en ligne, chaque internaute pouvant se réapproprier l'objet et créer sa propre version.

«Alors que la plupart des mèmes prennent naissance de manière très organique, actionné par des mécanismes complexes de la vie et de la toile, certains sont produits par des mécanismes douteux», expliquent les chercheurs. Tandis que le projet compte se concentrer sur Twitter, ils vont également analyser Facebook, Instagram et d'autres réseaux sociaux.

«Nous allons également créer un service web accessible au public pour veiller sur les tendances, les périodes d'activité et des mèmes suspects», expliquent les chercheurs, en ajoutant que ce service pourrait aider à «réduire la diffusion de fausses idées, identifier les discours haineux et la propagande subversive».

John Vide estime que les chercheurs financés par le gouvernement ne pourront pas garantir des résultats politiquement neutres. Ainsi, ils devront déterminer les critères de la vérité et du mensonge pour les informations politiques.

«Ce projet démontre l'ampleur de la paranoïa du gouvernement fédéral envers la dissidence et l'information politique alternative», écrit-il en ajoutant que le gouvernement est prêt à dépenser de grosses sommes d'argent pour des programmes complètement inutiles.

Lire aussi : Anonymat sur Internet : le FBI accusé d'avoir voulu saboter le projet Tor

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales