Selon un expert de CNN, Poutine serait responsable de la disparition du vol MH370... Mais pas que !

© Reuters / Sputnik / xn--j1aidcn.org

Le rédacteur scientifique américain Jeff Wise, qui a été l’un des principaux commentateurs de la chaîne américaine CNN lors de la disparition du vol MH370, a une fois de plus impliqué Vladimir Poutine dans la théorie du complot qu'il a développée.

Cela fait près de deux ans que le monde se demande comment un avion transportant 239 personnes a pu disparaître alors qu'il reliait Kuala Lumpur à Pékin. Mais un expert américain a finalement décidé de lever le voile sur ce mystère : c’était Vladimir Poutine.

Jeff Wise a présenté les premiers éléments de sa théorie du complot l’année dernière, dans un article de fond publié par le New York Magazine. Le rédacteur expliquait comment il était payé par CNN pour être l’expert de référence concernant la couverture de la disparition du MH370 avant de dépenser presque tout son argent pour développer sa théorie : sur l’ordre du président de la Russie, le vol malaysien, avec ses passagers et membres d’équipage à bord, le système de navigation a été «piraté», avant que l’avion n’atterrisse en secret et soit caché dans le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. La piste d’atterrissage exacte a même été révélée : «la piste Ioubileïni 24».

Bien que les «soupçons» de Jeff Wise «pesaient sur la Russie» à l’époque, il n’a toujours «aucune idée» de la «raison exacte pour laquelle Vladimir Poutine voudrait voler un avion commercial malaysien». Cependant, il suggéra tout de même que «peut-être qu’il [Vladimir Poutine] voulait démontrer aux Etats-Unis… qu’il pouvait s’attaquer à l’occident et ses alliés partout dans le monde», ou que le président russe voulait entrer en possession des «secrets de l’un des passagers de l’avion, ou encore qu’il avait décidé de conserver l’avion pour le faire «apparaître quelque part rempli d’explosifs, de façon inattendue».

Mais depuis, un groupe d’enquête indépendant basé en Grande-Bretagne nommé Bellincat a publié un nouveau rapport chargeant Vladimir Poutine de la responsabilité d’un autre crash de la Malaysian Airlines : le vol MH17 abattu dans l’est de l’Ukraine en juillet 2014. Les nouvelles découvertes «fascinantes» de ce «groupe d’analystes amateurs jouissant d’une très grande considération» (ainsi que décrit par le rédacteur américain) ont fourni de nouveaux indices au chercheur, qui a finalement, dans un éclair de génie, enfin réussi à résoudre l’équation.

«Le rapport entre cette [MH17] histoire et le MH370 devrait être clair. En quatre mois, deux 777 de la Malaysian Airlines ont disparus du ciel dans des circonstances suspectes. Imaginez que vous soyez un fermier qui élève des poulets depuis des années sans incident. Puis, un jour, pour la première fois, l’un de vos poulets disparaît. Puis, le lendemain, vous voyez le chien du voisin sauter par-dessus votre clôture avec un deuxième poulet dans sa gueule. A ce moment-là, auriez-vous une théorie concernant ce qui est arrivé au premier poulet ?» peut-on lire sur le blog de Jeff Wise.

Pour ceux qui se demandent encore «quel pourrait être le mobile» de l’attaque des Boeing, Jeff Wise a enfin une réponse solide : «La réponse est, nous ne connaissons pas la motivation de Vladimir Poutine… Nous ne comprenons pas du tout Vladimir Poutine.»

Cependant, avant que les recherches officielles du MH370 ne se soient finalement arrêtées à la fin du mois de juin, voici d’autres suggestions concernant les lieux où il faudrait chercher l’avion et qui pourraient être mis en cause pour sa disparition, selon les théoriciens du complot…

Pas Vladimir Poutine, mais Kim Jong-un

L’avion disparu pourrait avoir été volé par la Corée du Nord selon un certain nombre de ces théoriciens. Alors que certains ont fait un lien entre la disparition du vol avec l’affirmation sud-coréenne selon laquelle un avion commercial chinois avait failli être abattu juste avant le dernier vol du MH370, d’autres ont affirmé que l’appareil avait été piraté sur l’ordre du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, qui aurait voulu voler la technologie américaine à bord.

Tel Aviv s’est emparé de l’avion pour un 11 septembre à l’israélienne

Une autre théorie suggère que le Mossad serait derrière la disparition du MH370 : l’organisation aurait mis ses agents aux commandes de l’appareil. Certaines rumeurs font état du fait que les deux iraniens présents à bord auraient eu des faux passeports, et que l’avion serait caché en Israël, attendant son heure pour être utilisé comme une bombe, comme les avions du 11 septembre à New York. Ces théoriciens avancent aussi qu’après que l’attaque aura été perpétrée, les deux passagers iraniens referont surface, donnant à Israël l’occasion d’attaquer l’Iran.

Une base américaine située dans l’Océan Indien est impliquée

Les militaires américains ont aussi été impliqués dans la tragédie du MH370, selon certaines personnes qui affirment que la base militaire américaine située sur l’île de Diego Garcia aurait joué un rôle dans la disparition de l’appareil. Les partisans de cette théorie sont néanmoins divisés : les uns pensent que la base a été utilisée pour cacher l’avion après avoir été piraté par les américains, alors que les autres pensent que l’appareil a été abattu par un avion de chasse américain afin d’éviter qu’il ne s’écrase sur la base après avoir été piraté.

Le romancier français Marc Dugain s’est même déplacé dans les Maldives afin d’essayer d’élucider le mystère, où il a entendu des témoins affirmer qu’ils avaient vu «un énorme avion» aux couleurs de la Malaysian volant au-dessus des atolls en direction de Diego Garcia.

Le MH17 abattu en Ukraine était le MH370 disparu           

Selon une autre théorie, le vol MH17 abattu dans le ciel ukrainien était, en fait, le même vol que le MH370 disparu quatre mois plus tôt, après avoir été piraté et caché quelque part (peut-être même à Diego Garcia selon certains théoriciens). Citant des «preuves» visuelles que le fuselage du MH17 et celui du MH370 étaient le même, les tenants de ce scénario affirment que la tragédie était en fait une attaque sous faux-drapeau contre la Russie.

De plus, certains enquêteurs amateurs ont même avancé que les corps trouvés sur le site du crash MH17 étaient en fait ceux des passagers du MH370. L’un des tenants de cette thèse a affirmé que les corps des victimes du MH17 étaient «pourris, vidés de leurs sang, et empestaient la décomposition», citant un «commandant rebelle» non identifié et un «journaliste indépendant» selon lequel les gens à bord du MH 17 «sont morts plusieurs jours avant que l’avion ne décolle».

Le MH370 reposerait, en fait, au fond de la mer

Avec la technologie moderne permettant de visionner des images satellites de la planète, des milliers d’internautes sont restés collés des heures devant leur écran d’ordinateur à la recherche de tout ce qui pourrait ressembler à un Boeing 777. De nombreux nuages et des déchets flottants ont été pris par erreur pour l’avion disparu.

«Je ne suis pas une experte, mais regardez ceci de près, cela ressemble à un avion et une marée noire», avait écrit sur Facebook la musicienne américaine Courtney Love, illustrant son post d’une photo de l’océan.

Des extra-terrestres ou des êtres venant d’une autre dimension sont responsables

Selon un sondage conduit par CNN l’année de la disparition du MH370, 10% des Américains pensent que «des extra-terrestres ou des êtres d’une autre dimension étaient impliqués». D’autres théoriciens, plus obsédés par Internet, ont suggéré que le destin du Boeing était inscrit dans son numéro de série, car il était le 404e avion à sortir de la ligne de production. Malgré cela, «l’erreur 404» - «ne peut être trouvée».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales