Des réfugiés ayant pris la frontière gréco-macédonienne d’assaut dispersés par du gaz lacrymogène

Source: Reuters

De violents affrontements ont éclaté alors que des centaines de réfugiés ont tenté d’entrer en Macédoine en cassant la clôture avec un «bélier» et des pierres. Les forces de l'ordre ont dû utiliser du gaz lacrymogène pour disperser la foule.

Les manifestants ont jeté des pierres à la police macédonienne en criant «Ouvrez la frontière», alors qu'un certain nombre de migrants ont réussi à détruire la clôture avec un «bélier» qu'ils avaient construit avant de pénétrer sur le territoire de ce pays des Balkans.

Les forces de l'ordre sont alors intervenues, utilisant gaz lacrymogène et grenades incapacitantes, rapporte le journal britannique The Independent. A l'heure actuelle, les autorités ne donnent aucune information sur les arrestations effectuées et le nombre de personnes ayant franchi la frontière. Elles n’ont pas non plus communiqué sur l’existence potentielle de blessés.

Depuis plus d'une semaine, environ 6 500 migrants, dont la plupart sont afghans, se trouvent près de la frontière en espérant que la Macédoine leur ouvre ses portes. Ils vivent dans des conditions extrêmement précaires, quasiment sans nourriture, ni eau potable.

Suite au refus de la Macédoine de les laisser entrer sur son territoire pour continuer leur périple vers l’Europe du nord, la Grèce a pris des mesures mardi et a commencé à transférer en car, vers Athènes, des centaines de migrants afghans bloqués à la frontière gréco-macédonienne.

Lire aussi : Des heurts sur fond de construction d'une barrière à la frontière gréco-macédonienne (PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales