Le Nigeria décide de radier plus de 20 000 fonctionnaires...inexistants

Source: AFP

A la suite d'un audit, le gouvernement nigérian a découvert qu'il payait le salaire de 20 000 fonctionnaires fictifs. Cette vérification permettra au pays d'économiser 10,5 millions d'euros, a indiqué dimanche le ministère des Finances.

Depuis l'arrivée au pourvoir de Muhammadu Buhari en mai 2015, le Nigeria tente tant bien que mal de lutter contre la corruption qui gangrène son économie rentière chancelante depuis la baisse drastique des prix du baril de pétrole. L'utilisation de données biométriques, ainsi qu'un numéro de vérification de la banque (BVN) pour identifier les titulaires des comptes bancaires sur lesquels les salaires ont été versés, ont permis de déceler cette anomalie sans précédent. Dans certains cas, les individus percevaient des salaires provenant de sources multiples. 

«Le gouvernement fédéral a supprimé 23 846 travailleurs non existants de sa masse salariale», a déclaré Festus Akanbi, conseiller spécial du ministre des Finances Kemi Adeosun, qui a pris ses fonctions en novembre dernier. «Par conséquent, la masse salariale pour février 2016 a diminué de 2 293 milliards de nairas [10,5 millions d'euros] par rapport à décembre 2015, lorsque le processus de vérification BVN a commencé», a déclaré M. Akanbi, ajoutant en outre que ceux retirés avaient été payés par les ministères, départements et agences.

Le ministère des Finances a en outre fait savoir que des «contrôles périodiques et [...] des techniques d'audit assistées par ordinateur» ainsi qu'une surveillance plus stricte des nouvelles personnes recrutées dans la fonction publique seraient mis en place dans le but d'éviter de nouvelles dérives du système. 

«Trop de pauvreté et de corruption» : Anonymous pirate le gouvernement du Nigeria

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales