L’Ukraine critique la diffusion par la Pologne du film français sur Maïdan, jugé «mensonger»

L’Ukraine critique la diffusion par la Pologne du film français sur Maïdan, jugé «mensonger»
Campement de Maidan

L’ambassade d’Ukraine en Pologne a été contrariée par la chaîne polonaise TVN24, qui a diffusé, le 21 février, le film du réalisateur français Paul Moreira «Les masques de la révolution ukrainienne», et a qualifié ce geste d’«inamical».

«C’est faire preuve aujourd’hui de manque de respect envers des millions d’Ukrainiens», a écrit l’ambassade sur sa page Facebook pour commenter ce geste. Le plus douloureux, selon elle, aurait été que la chaîne diffuse ce film deux ans exactement après le coup d'Etat en Ukraine.

En s’adressant à tous les spectateurs de la chaine, l’ambassade ukrainienne a prétendu que le film pouvait induire en erreur et a par la même occasion rappelé les évènements de Maïdan tels qu’ils sont envisagés par les autorités du pays.

«Il y a deux ans, les Ukrainiens sont sortis sous le feu pour protéger les valeurs européennes, l’honneur, la dignité du peuple, et le droit de choisir son avenir européen», a expliqué l’ambassade, ajoutant que les Ukrainiens continueront à se sacrifier pour affirmer l’indépendance de l’Ukraine et «contrer l’appétit  impérial de l’agresseur russe, qui représente une menace pour la démocratie».

En outre, l’Ukraine a appelé TVN24 à expliquer le choix même de ce film au milieu d’un grand nombre traitant aussi des événements de Maïdan, alors que celui-ci est considéré  comme une œuvre «mensongère» et issue de la «propagande pro-russe» par Kiev.

«Nous pensons que le peuple polonais, qui a appris pendant son histoire à reconnaître la vérité et démasquer les mensonges, évaluera de manière adéquate ce film», a conclu l’ambassade.

Début février, le journaliste Paul Moreira, réalisateur de reportages depuis 15 ans et primé à plusieurs reprises, a diffusé son dernier ouvrage intitulé «Ukraine : les masques de la révolution», qui a provoqué une vive réaction et a été critiqué notamment par le quotidien Le Monde pour sa présentation de la violence de l'extrême droite ukrainienne. L'ambassade ukrainienne a de son côté demandé d’interdire le film.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»