Les internautes à Paul Moreira : «Vous nous avez montré ce que les médias occidentaux ont caché»

Source: Sputnik

Malgré les demandes de l'ambassade ukrainienne d’interdire le film de Paul Moreira intitulé «Ukraine : les masques de la révolution», Canal + l’a montré hier soir et a provoqué une réaction vive sur les réseaux sociaux.

Le 1er février, le journaliste Paul Moreira qui réalise des reportages depuis 15 ans, primé à plusieurs reprises, a montré son dernier travail intitulé «Ukraine : les masques de la révolution». Dans ce documentaire, il est allé à la rencontre de groupes d’extrême droite, omniprésents pendant et depuis les événements de Maïdan afin de se rendre compte du rôle exact joué par ces combattants.

Le sujet abordé n’a pas été du goût de tous : Le Monde et un article du blog de Renaud Rebardy publié sur le site de Libération ont notamment été très critiques envers le reportage bien avant sa diffusion.

En savoir plus : Un reportage de Canal+ sur le Maïdan ukrainien vilipendé par les médias et menacé de déprogrammation

Mais depuis lundi soir, la situation semble changer. Les internautes autour du monde semblent être divisés en deux «camps». Les uns félicitent le réalisateur d’avoir filmé une histoire «fascinante, mais aussi terrifiante» et le remercient pour «le documentaire honnête», tandis que les autres ne cessent de répéter que tous ce qui a été montré est «un mensonge» car «l’enquête est inachevée», et  le journaliste ne peut pas en donner le verdict au terme de son investigation.

Froid dans le dos 

A la veille de la présentation du documentaire, Paul Moreira a déclaré qu’il avait choisi ce sujet parce qu’il ne pouvait pas accepter qu’en plein cœur de l’Europe et au XXIème siècle, quarante-cinq personnes soient tuées avec une totale absence de réaction de la part de la police. Il voit même le «risque que le monstre de la révolution se retourne un jour contre son créateur». 

Les internautes eux-mêmes déclarent que grâce à ce film, l'Europe «se réveille vis-à-vis de l'Euromaidan, deux ans après». «Malheureusement c'est déjà trop tard», dit-on.

Pourtant,  la polémique qui s’est déclenchée autour du réalisateur, ne se calme pas.

Certains précisent que Paul Moreira a créé un film «qui génère des préjugés et induit les téléspectateurs en erreur sur les événements tragiques». 

Et ils accusent Paul Moreira de «propagande» en mentionnant le nombre «faux» des victimes. D’après eux, il n’y en avait que 42 au lieu des 45 mentionnées dans le film.

Lire aussi : Paul Moreira filme l'extrême-droite ukrainienne :«Je ne m'attendais pas à tomber sur autant de déni»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales