Le prisonnier américain qui avait le record de détention en isolement sera libéré

© ‏Compte de Twitter @amnesty

Albert Woodfox sera prochainement libéré de prison après avoir passé 43 ans en isolement, ce qui est un record. Il était membre d’«Angola 3», un groupe de trois hommes reconnus coupables du meurtre d’un gardien de prison.

Albert Woodfox est resté à l’isolement, dans la cellule d’une prison de Louisiane pendant près de 43 ans, 23 heures par jour. La 24ème, il avait le droit de faire des exercices, seul dans une petite cour aux murs de béton, tout en restant enchaîné.

Tout au long de ce qui allait devenir la plus longue peine purgée à l’isolement de l’histoire américaine, il a toujours clamé son innocence. Ses avocats indiquent que le meurtre d’un gardien de prison de 23 ans, Brent Miller, avait été mis sur le dos de leur client et de deux autres personnes pour faire cesser leurs activités au sein des Black Panthers dans le système carcéral.

La libération d’Albert Woodfox, âgé aujourd’hui de 69 ans, a été décidée après que l’Etat de Louisiane a renoncé à la menace d’un troisième procès pour meurtre afin qu’il ne conteste pas deux autres chefs d’accusation : homicide et cambriolage aggravée.

«Cela signifie tout simplement que Woodfox ne conteste pas que l’Etat fournira des preuves qui confirme qu’il a commis ce crime lors d’un nouveau procès. M.Woodfox continuera, comme il l’a toujours fait, de clamer son innocence», a déclaré son avocat George Kendall.

En savoir plus : Le Pentagone publie des photos de sévices sur des détenus après 12 ans de bataille judiciaire

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales