Un village grec, ignoré par le gouvernement, attend d'être avalé par une montagne (PHOTOS, VIDEO)

© Compte Instagram @arisalonika

Les glissements de terrain détruisent peu à peu Ropoto, un village du centre de la Grèce où habitaient autrefois 300 familles. Le gouvernement n'a fourni aucune aide aux sinistrés dont certains doivent toujours payer leur taxe d'habitation.

Depuis quatre ans Ropoto, l'un des plus grands villages de la région, disposant d'une école, d'une église et d'un hotêl, est abandonné. Les glissements de terrain provoqués par les pluies et les écoulements d'eau souterrains détruisent peu à peu la montagne et, par extension, les maisons et les routes.

Dans un documentaire réalisé par l'équipe de GreekReporters, l'un des anciens résidents de Ropoto parle de son village natal. Selon lui, les autorités locales n'ont rien fait pour prévenir la catastrophe bien qu'elles en aient été informées.

© Compte Instagram @arisalonika

Après l'apparition des premières failles dans les années 1960, les habitants ont dû quitter le centre du village. Les géologues ont examiné le terrain et ont approuvé la construction de nouveaux bâtiments.

© Compte Instagram @arisalonika

La situation s'est aggravée brutalement le 12 avril 2012, lorsque les habitants du village n'ont pas pu évacuer les eaux pluviales. Cela a provoqué plusieurs dégradations, mais par un heureux hasard personne n'a été blessé. Malgré les requêtes des habitants, les autorités de la région n'ont fourni aucune aide aux sinistrés.

© Compte Instagram @arisalonika

Aujourd'hui le village est abandonné. Les familles ont quitté leurs maisons, certaines doivent vivre dans des étables dans la vallée, à côté des animaux. Cependant, les habitants sont toujours obligés de s'aquitter de leur taxe d'habitation.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales