Ukraine : Porochenko demande la démission de son Premier ministre

- Avec AFP

© reuters Source: Reuters

Le président ukrainien Petro Porochenko a demandé la démission de son Premier ministre Arseni Iatseniouk et celle de son procureur général. Tous les deux vivement critiqués pour le retard pris dans la mise en oeuvre des réformes.

«Le président a appelé le procureur général et le Premier ministre à quitter leur poste pour restaurer la confiance dans le  pouvoir», a écrit sur Twitter Sviatoslav Tsegolko, porte-parole du chef de l'Etat. 

Le président Petro Porochenko a écarté le scénario de législatives anticipées soulignant qu'un nouveau cabinet devait être formé par la coalition pro-occidentale actuelle dans une adresse au peuple à cette occasion. 

Les deux membres écartés par le président ukrainien était sous le coup des critiques. Le Premier ministre,pour l’insuffisance de réformes promises et pour la défense présumée des intérêts des oligarques. Il risquait de faire face à une motion de censure au parlement. Il était en poste depuis deux ans au gouvernement.

Quant au procureur général Viktor Chokine il est accusé de ne rien entreprendre pour lutter contre la corruption, voire de couvrir ce fléau notamment lorsque cela concerne des oligarques proches du pouvoir. Sa démission était réclamée depuis plusieurs mois par des militants. 

Après avoir rencontré le Premier ministre lundi soir, plusieurs députés de la fraction présidentielle, la plus importante au Parlement avec ses 143 membres, avaient annoncé que leur force jugerait l'action du gouvernement «insatisfaisante»et n'avaient pas exclu une motion de censure.

Deux autres partis faisant partie de coalition, Samopomitch et Batkivchtchina avec respectivement 26 et 19 députés, se sont clairement prononcés pour le départ de M. Iatseniouk.  

La motion de censure contre le gouvernement pourrait sonner le glas de la coalition pro-occidentale, voire entraîner des élections anticipées dans un pays ruiné par la guerre et frappé par une grave crise économique.

Le président Porochenko a promis mardi d'éviter un tel scénario qui n'est pas souhaité par les soutiens politiques et financiers occidentaux de l'Ukraine, même si la lenteur des réformes et l'insuffisance des efforts contre la corruption sont régulièrement critiquées dans les capitales occidentales. 

La directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde a averti la semaine dernière que le programme du FMI, crucial pour le soutien de l'économie ukrainienne, ne pourrait pas continuer si des efforts de réformes et de lutte contre la corruption n'étaient pas entrepris par le pouvoir à Kiev.

Des milliers de manifestants anti-gouvernement, se sont rassemblés près du parlement Rada. Un mannequin à l'effigie du Premier ministre a même été mis en place à côté du Rada

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales