Les rapports indiquant que seuls trois réfugiés sont liés aux attaques de Cologne sont «faux»

Les rapports indiquant que seuls trois réfugiés sont liés aux attaques de Cologne sont «faux»© Wolfgang Rattay Source: Reuters

Les chiffres circulant sur le nombre supposé de migrants ayant pris part aux agressions de la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne ne sont pas véridiques, ont indiqué les autorités.

Dans une interview à The Local, Ulrich Bremer, porte-parole du procureur de Cologne, a indiqué qu’il ne pouvait pas communiquer le nombre de réfugiés parmi les 73 personnes qui font l’objet d’une enquête en lien avec les agressions du Nouvel an.

Plus tôt dans la journée, le journal The Independent a rapporté que seulement trois individus, parmi ceux qui sont sous le coup d’une enquête, étaient des demandeurs d’asile d’Irak ou de Syrie. Le journal a fait référence en tant que source à un article du quotidien allemand Die Welt, dans lequel aucun chiffre ne permet de savoir le nombre de demandeurs d’asile parmi les individus soupçonnés.

De son côté, Associated Press rapporte qu’Ulrich Bremer leur a indiqué que la majorité des suspects étaient des demandeurs d’asile. Mais dans son interview à The Local il s’est avéré qu’il ne pouvait pas fournir le nombre exact de réfugiés et de migrants illégaux impliqués dans le crime.

Aller plus loin : Les ventes d’armes légères explosent en Allemagne après les agressions de Cologne

Il a toutefois mentionné la répartition des citoyennetés des hommes inculpés, montrant qu’une grande majorité d’entre eux étaient originaires du Maroc et d’Algérie.

Tandis que 30 des suspects viennent du Maroc et 27 d’Algérie, aucun autre pays - comme l'Irak, par exemple - ne compte plus de quatre ressortissants sous le coup d’une enquête.

La vaste majorité des suspects ne sont pas autorisés à rester en Allemagne, mais cela pour différentes raisons : certains ont vu leur dossier rejeté, quand d’autres sont des «migrants illégaux», a précisé le représentant du procureur.

Plus d’un millier de rapports ont été présentés à la police portant sur des agressions sexuelles, des vols et des violences, principalement lors des célébrations de la Saint-Sylvestre près de la gare de la ville allemande de Cologne.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»