L’Etat islamique menace d'exécuter un otage jordanien

(REUTERS/Yuya Shino)Source: Reuters
(REUTERS/Yuya Shino)

L’Etat islamique (EI) menace d’exécuter « immédiatement » un otage jordanien si on n’amène pas Sajida al-Rishawi à la frontière turque jeudi 29 janvier au coucher du soleil, selon une bande son non authentifiée attribuée à l’otage nippon Kenji Goto.

Dans un enregistrement publié sur Twitter avec un message en arabe dont l’authenticité n’est pas vérifiée, un homme qui s’est présenté comme Kenji Goto Jogo déclare qu’on lui a fait délivrer le message suivant : si on n’amène pas la terroriste Sajida al-Rishawi, détenue en Jordanie, à la frontière turque jeudi 29 janvier au coucher du soleil pour un échange, un autre otage, en l’occurrence, le pilote militaire jordanien Muadh al-Kasasbeh, sera exécuté.

Le gouvernement japonais est en train d’analyser la voix, ont déclaré à l’agence Reuters les services de communication du Premier ministre Shinzo Abe. Aucune agence indépendante n’a encore vérifié l’enregistrement. De son côté, la Jordanie n’a reçu aucune preuve que le pilote était hors de danger. Le Royaume hachémite a pourtant consenti à libérer Sajida al-Rishawi en échange de la vie de Muadh al-Kasasbeh.

Mardi 27 janvier, l’Etat islamique a diffusé une vidéo de Kenji Goto Jogo où ce dernier affirmait qu’il ne lui restait plus que 24 heures à vivre si on ne relâchait pas une extrémiste condamnée à mort pour des faits de terrorisme remontant à 2005. Mercredi soir le père du pilote a été accueilli par le roi jordanien Abdullah II qui lui a assuré que tout irait bien.

Un échange d’otages serait une première dans les négociations avec l’EI. Muadh al-Kasasbeh aurait été capturé en décembre dernier lorsque son avion s’est écrasé sur le sol syrien lors d’une opération organisée par les Etats-Unis contre l’EI.
Kenji Goto Jogo est retenu en otage depuis le mois d’octobre. Il est arrivé pour obtenir la libération de Haruna Yukawa, un autre japonais capturé par l’EI en août.
Dans une vidéo diffusée le 20 janvier, un homme masqué, vêtu de noir avec un couteau déclare que Goto et Yukawa seront exécutés dans 72 heures si le gouvernement japonais refuse de payer une rançon de 200 millions de dollars. Dans une autre vidéo diffusée le 24 janvier, on voit Goto tenir une photo de la dépouille de Yukawa, l’autre otage japonais décapité, et dire que l’EI exige la libération de Sajida al-Rishawi, une terroriste incarcérée en Jordanie pour un attentat commis en 2005 qui a fait une soixantaine de morts.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales