Les enfants britanniques sont 10 fois plus préoccupés par leur identité de genre qu'il y a 6 ans

Un homme transgenre se coiffe devant un mirroir© Adnan Abidi Source: Reuters
Un homme transgenre se coiffe devant un mirroir

Selon les données du Gender Identity Development Service (GIDS), les enfants britanniques sont de plus en plus préoccupés par leur genre, et à un âge de plus en plus précoce.

Au Royaume-Uni, le NHS (National Health Service, système de santé public), cité par The Independent affirme prendre en charge des enfants âgés de moins de quatre ans qui se soucient de problèmes liés à l'identité de genre. En six ans, le nombre de questions liées au genre chez les enfants a décuplé.

Les derniers chiffres du Gender Identity Development Service (GIDS), l'organisme chargé de traiter de ces questions révèlent que 969 adolescents britanniques âgés de moins 18 ans ont consulté le NHS d'avril à décembre 2015, dont près de 200 âgés de 12 ans ou moins. Sur la même période entre 2009 et 2010, ils n'étaient que ... 94 ! 

Les statistiques font même état de consultations d'enfants âgés de 3 à 4 ans. Cette semaine, un enfant de cinq ans du Nottinghamshire (centre) est arrivé dans sa salle de classe habillé en petite fille. Des lettres ont également été envoyées à ses camarades de classe, ainsi qu'à leurs parents expliquant que l'enfant voulait désormais être traîté comme une petite fille. 

Le conseil du Comté de Nottinghamshire a par ailleurs admis que les écoles se heurtaient «de plus en plus fréquemment» à la question transgenre, ajoutant «soutenir le discours d'égalité pratiqué par les chefs d'établissements».  

Colin Pettigrew, le directeur de l'autorité pour les enfants, les familles et les services culturels, a déclaré : «Le transgenre est une caractéristique protégée par la loi et les chefs d'établissement à travers tout le Royaume-Uni sont tenus de convenir d'un plan clair pour répondre aux questions et préoccupations des enfants et adolescents transgenres».

L'antenne du GIDS, basée dans le nord de Londres, s'occupe des questions d'identité de genre en partenariat avec le NHS. Pour ce qui concerne les enfants, l'organisme recense des références provenant de médecins généralistes, pédiatres et services sociaux à travers le pays.

Ainsi, lorsqu'un enfant présente des symptômes de dysphorie du genre (état psychologique de tourment, anxiété, irritabilité et/dépression qui est lié au questionnement intense que se fait le sujet sur son identité de genre), il peut être redirigé par un médecin généraliste du GIDS vers la clinique londonienne de Tavistock, le seul centre dédié exclusivement aux jeunes adultes, enfants et adolescents. 

Son directeur, Polly Carmichael, a déclaré à la BBC qu'un plus grand nombre d'enfants et de plus en plus jeunes, faisaient leur transition entre deux sexes, cela étant dû, selon elle, à la prise de conscience des questions d'identité de genre à travers le monde ces dernières années. 

Lire aussi : Des toilettes pour tous : une école californienne se met aux toilettes unisexes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales