Mali : deux casques bleus tués et une trentaine de blessés dans une attaque djihadiste à Kidal

- Avec AFP

© Google maps

Deux casques bleus de la mission de l'ONU au Mali (Minusma) ont été tués et trente autres blessés, le 12 février, lors de l'attaque du camp de la Minusma à Kidal (nord-est) par des djihadistes.

«Notre camp à Kidal a été attaqué [le 12 février] tôt le matin par des terroristes. Nous avons riposté mais deux casques bleus ont été tués et 30 autres, blessés», a déclaré à l'AFP une source sécuritaire au sein de la Minusma. Confirmant l'information, un militaire guinéen de la Minusma a précisé à l'AFP que les casques bleus tués appartenaient à ce contingent.

Les «terroristes ont attaqué à l'aide de roquettes. Il y a eu au moins deux heures d'échanges de coups de feu». Sur les trente blessés, sept sont dans un état grave. 

Selon plusieurs médias locaux, les deux victimes seraient d'origine guinéenne. Il y a quelques jours une attaque revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a visé une base de policiers nigérians de la Minusma, installée dans un ancien hôtel à Tombouctou. Un militaire malien est mort, ainsi qu'au moins quatre assaillants, selon les autorités maliennes.

La mission de l'ONU Minusma, déployée depuis juillet 2013, est la mission de maintien de la paix de l'ONU la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie en 1993-1995.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales