Le pape François a «fâché» Angela Merkel en comparant l'Europe à une «femme stérile»

- Avec AFP

Rencontre entre Angela Merkel et le pape François (2013)© reuters Source: Reuters
Rencontre entre Angela Merkel et le pape François (2013)

Lors d'une interview donnée au quotidien italien Corriere delle Sera, le pape explique avoir reçu un coup de téléphone d'Angela Merkel, après son discours devant les institutions européennes, vexée qu'il ait comparé l'Europe à une femme stérile.

Au téléphone, la chancelière allemande s'est plainte des propos du Pape François : «Elle était un peu fâchée, car j’avais comparé l’Europe à une femme stérile, incapable d’avoir des enfants. Elle m’a demandé si je pensais vraiment que l’Europe ne pouvait plus faire d’enfants». Le pape a déclaré lui avoir répondu «que l’Europe peut encore en avoir, et même beaucoup, parce qu’elle a des racines solides et profondes».

Il a poursuivi en affirmant que l'Europe «a eu et peut encore avoir un rôle fondamental, il suffit de penser à la culture et aux traditions qu’elle incarne».

Dans cet entretien, il s'exprime également sur la crise des réfugiés en Europe. Il demande au vieux contient de se réformer et de «reconstruire» un système éducatif cassé. Il invite l'Europe à prendre exemple sur les grands personnages oubliés, comme le chancelier allemand Konrad Adenauer, le Français Robert Schuman ou l’Italien Alcide de Gasperi.

Le pape François s'est montré souvent extrêmement critique envers les institutions européennes. La semaine dernière dans une interview au journal en ligne Asia Times, après avoir fait l'éloge du dynamisme chinois, il avait lancé : «Nous avons la grand-mère Europe. Il semble qu'elle n'est plus mère Europe. J'espère qu'elle sera capable de retrouver ce rôle !»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales