Sans précédent : le pape François rencontrera le patriarche Cyrille à Cuba

Le pape François et le patriarche Cyrille
Le pape François et le patriarche Cyrille

Voilà, c’est officiel ! Une rencontre historique aura lieu entre le pape et le patriarche de l’Eglise orthodoxe. Prévue pour le 12 février, elle aura lieu à Cuba.

La rencontre entre les responsables des deux majeures branches de la chrétienté sera un événement sans précédent, visant à améliorer les relations entre l’Eglise d'Orient et l’Eglise d'Occident.

La persécution des chrétiens dans le monde contemporain sera le premier problème évoqué par les deux responsables religieux, a indiqué l’Eglise orthodoxe russe. Les minorités chrétiennes souffrent du joug des groupes radicaux suivant l’idéologie islamiste en Irak, en Syrie ou en Somalie.

C’est un hasard de calendrier qui rend possible cette rencontre, les deux responsables se trouvant quasiment au même endroit au même moment, alors que celle-ci était en préparation depuis des années. Moscou ainsi que le Vatican se sont accordés pour qu’un pays neutre accueille cette réunion. L’Autriche et la Hongrie faisaient partie des pays considérés dans un premier temps, mais Cuba a finalement été choisi. Le Patriarche et le Pape doivent signer une déclaration conjointe à la fin de leur entrevue.

Le Saint-Siège a qualifié la rencontre de «signe de bonne volonté» et a invité tous les chrétiens à «prier Dieu pour bénir la réunion», a indiqué le Vatican dans sa déclaration.

Pour l’Eglise orthodoxe russe, la rencontre sera l’événement des affaires étrangères le plus important depuis la réunification en 2007 de l’Eglise orthodoxe avec sa branche en exil, après une séparation de 90 années.

La Croix déjà rapportait sur le possible rencontre des deux dirigeants des Eglises. Selon le quotidien, cu de Moscou, une telle rencontre au sommet aiderait à rompre en partie l’isolement diplomatique et économique dans lequel se trouve aujourd’hui la Russie. Comme au temps de l’Union soviétique lorsqu’il s’agissait de conserver un lien – même ténu – avec l’Occident, l’œcuménisme peut se révéler un terrain propice au dénouement des crises, y compris aux yeux du Kremlin.

Pour le Pape François, d’après le quotidien, François a besoin de Poutine pour protéger les chrétiens qui subissent aux atrocités de Daesh et d’autres groupes djihadistes au Moyen-Orient au Moyen-Orient.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales