L’Iran se moque de l'intention de Riyad d’envoyer des troupes terrestres en Syrie

Mohammad Ali Jafari Source: Reuters
Mohammad Ali Jafari

Le chef des Gardiens de la révolution iraniens a noté samedi que l’Arabie saoudite manquait de courage pour mettre réellement son plan à exécution et prévenu que ses troupes terrestres seraient éliminées s’ils tentaient d’entrer en Syrie.

La déclaration du général Mohammad Ali Jafari à l’agence de presse locale Fars News constitue la première réaction officielle au communiqué de son rival régional l’Arabie saoudite cette semaine.

«[Les Saoudiens] ont émis une telle affirmation mais je ne pense pas qu’ils soient assez courageux pour le faire… Même s’ils envoient leurs troupes, elles seraient certainement détruites… ce serait un suicide», a fait savoir Mohammad Ali Jafari.

Jeudi, un conseiller du ministre saoudien de la Défense a annoncé que Riyad se tenait prêt à participer à des opérations au sol en Syrie, si l’alliance conduite par les Etats-Unis décidait d’entamer de telles actions.

L’Iran a déjà envoyé des forces en Syrie pour soutenir son allié le président Bachar el-Assad dans la guerre civile qui frappe le pays depuis cinq ans. Entretemps, Washington et ses alliés ont soutenu les rebelles combattant Assad tout en insistant sur le fait qu’il doit se retirer.

Riyad et Washington à la poursuite de Daesh

Le porte-parole du Département d’Etat américain John Kirby a annoncé que les Etats-Unis et l’Arabie saoudite discutaient d’une possible opération terrestre contre le groupe terroriste Daesh en Syrie.

Dans le même temps, la chaîne CNN, faisant référence à ses sources au sein du Royaume, a signalé que Riyad et ses alliés des pays arabes préparaient 150 000 militaires en cas de feu vert à l’opération. Selon la chaîne américaine, des programmes d’entraînement ont lieu sur le territoire de l’Arabie saoudite et des militaires saoudiens, égyptiens, soudanais et jordaniens y participent.

L’Etat islamique est aujourd’hui une des principales menaces à la sécurité mondiale. Ces trois derniers années, le groupe islamiste s’est emparé de larges territoires en Irak et en Syrie. Daesh essaye maintenant de propager son influence dans d’autre pays d’Afrique du nord, notamment en Libye. Selon différentes estimations, le nombre de combattants varie, allant de 50 000 à 200 000 personnes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales