Poutine a remercié le Premier ministre bavarois de ses efforts pour normaliser les relations

© Alexeï Nikolsky Source: Sputnik

Lors de sa rencontre avec le Premier ministre bavarois, Horst Seehofer, le président russe s’est félicité du caractère spécial des relations qui unissent la Russie et la Bavière.

«Nous avons une grande responsabilité de garder les emplois, maintenir les liens culturels. Nous savons votre attitude et votre volonté de tout faire pour normaliser les relations russo-européennes et russo-allemandes, et franchement, nous vous sommes très reconnaissants pour ça», a déclaré Vladimir Poutine.

Horst Seehofer a fait remarquer que son Land ressentait les événements qui se passent au niveau mondial, comme les crises en Syrie et en Ukraine, l’afflux des migrants en Europe et la criminalité. Le Premier ministre bavarois a encore souligné qu’il entendait résoudre ces problèmes «pas contre le gouvernement fédéral, mais avec lui, ni contre la Russie, mais si possible avec la Russie».

Le président russe lui a répondu qu’il avait eu une conversation téléphonique avec Angela Merkel à ce sujet et que cette dernière soutenait les relations entre les régions russes et allemandes. A noter que les échanges entre la Russie et la Bavière s’élèvent à plusieurs milliards d’euros.

La décision d’effectuer une visite en Russie et de rencontrer Vladimir Poutine prise par Horst Seehofer a provoqué une avalanche de critiques de la part des politiciens allemands. Le Premier ministre bavarois est aussi connu pour ne pas partager la même position qu’Angela Merkel sur la question des migrants, ce qui a entraîné d’âpres déclarations. «Horst Seehofer trouvera un allié en la personne de Poutine. L’un d’eux organise une alliance contre une politique migratoire humaine, l’autre mobilise des centaines d’Allemands russes dans des manifestations de paix devant les foyers allemands pour les réfugiés», a déclaré Jurgen Trittin, membre du parti écologiste. Niels Annen, social-démocrate allemand, a pour sa part exprimé l’espoir qu’Horst Seehofer n’écrirait pas d’autre lettre à la chancelière pour réclamer une nouvelle politique à l’égard de la Russie, allusion à la missive envoyée il y a quelques mois demandant à Angela Merkel de changer de politique migratoire.

En savoir plus : Réfugiés : La Bavière menace de porter Merkel devant la Cour Constitutionnelle

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales