Berlin dépense 600 millions d’euros pour héberger 10 000 migrants dans des hôtels

Les migrants près de l'Office National de Sécurité Sociale (LAGESO)  à Berlin Source: Reuters
Les migrants près de l'Office National de Sécurité Sociale (LAGESO) à Berlin

Selon le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung, l'exécutif de la capitale ville allemande a négocié avec le groupe hôtelier Grand City Hotels la location de 10 000 chambres dans 22 hôtels à Berlin pour accueillir les migrants.

D’après les estimations du sénat de Berlin, la capitale aura besoin de 30 000 places d’hébergement pour les migrants au cours de l’année. Pour éviter de construire de nouveaux camps, les autorités ont décidé de louer des chambres d’hôtel. Le coût moyen d’une chambre varie autour de la somme de 50 euros par nuitée, ce qui permet d’estimer les frais d’hébergement à 600 millions d’euros pour cette année.

Cette décision a provoqué une vague de critiques. D’après les statistiques, la capitale compte au moins 10 000 sans-abri d’origine allemande mais l’argent des contribuables est dépensé pour héberger des migrants tandis que leurs compatriotes restent dehors même en hiver. 

En 2015, l'Allemagne a accueilli environ 1,1 million de demandeurs d'asile, mettant sous pression la chancelière Angela Merkel, de plus en plus critiquée et contrainte récemment à plusieurs gestes de fermeté.

Face à l’afflux de réfugiés, l’opinion publique et certains milieux politiques se sont insurgés contre la politique de «portes ouvertes» pratiquée par le gouvernement. Selon un récent sondage réalisé entre le 22 et le 25 janvier, environ 40% des Allemands souhaitent la démission de la chancelière, mécontents de sa politique envers les demandeurs d'asile jugée trop généreuse.

En savoir plus : Pour 40% des Allemands, Merkel a échoué dans sa politique migratoire et doit partir

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales