L’Union européenne dévoile ses propositions pour éviter un Brexit

- Avec AFP

L’Union européenne dévoile ses propositions pour éviter un Brexit© reuters Source: Reuters

Le Conseil européen présentait ce jour ses réformes pour éviter que la Grande-Bretagne ne sorte de l'Union européenne (UE). Le gouvernement britannique estime qu’un accord semble «en vue» avec ces propositions.

Donald Tusk, le président du Conseil européen, a suggéré qu’un mécanisme de «sauvegarde» soit mis en place pour limiter les aides sociales aux travailleurs migrants intra-européens qui s’installent en Grande-Bretagne, mais également dans les autres pays membres. Cette mesure permettrait de limiter les aides sociales pour une période pouvant aller jusqu’à quatre ans, elle s’appliquera en cas «d’afflux de travailleurs d’autres Etats membres d’une magnitude exceptionnelle».

Même si, sur le papier, tous les pays membres pourraient y avoir recours, cette mesure semble faite pour contenter la Grande-Bretagne et la demande controversée de David Cameron de limiter l’immigration de travailleurs européens et en particulier venus d’Europe de l’Est.

Donald Tusk précise que Londres ne pourra y recourir que si une «telle situation exceptionnelle affecte des aspects essentiels du système de sécurité sociale ou crée des difficultés qui sont graves et susceptibles de persister sur le marché de l’emploi, ou bien, qui mettent une pression excessive sur le fonctionnement adéquat des services publics». Puis ajoute que cette situation existe en Grande-Bretagne.

L’Union européenne a aussi présenté un «mécanisme» par lequel les neuf pays qui n'ont pas adopté la monnaie unique peuvent faire part de leurs inquiétudes et recevoir «les assurances nécessaires» sur les décisions des 19 autres Etats de l'UE qui l'utilisent.

Ces propositions devront être débattues avant d’être définitivement adoptées. David Cameron espère trouver un accord avec les 27 chefs d'Etat et de gouvernement européens lors d'un sommet qui se tiendra les 18 et 19 février à Bruxelles, ce qui lui permettrait d'organiser le référendum dès juin prochain, au risque de provoquer une nouvelle crise majeure dans l'Union, déjà ébranlée par la crise migratoire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»