Des hommes masqués auraient passé à tabac des migrants à Stockholm

© Marcus Ericsson Source: Reuters

Un groupe d’environ une centaine d’hommes masqués et cagoulés a défilé dans le centre de Stockholm vendredi soir, distribuant des tracts et menaçant de s’en prendre aux jeunes migrants.

La marche est à l’heure actuelle la réaction la plus extrême au meurtre d’une jeune femme employée d’un centre d’accueil d’enfants réfugiés, poignardée à mort lundi par un réfugié somalien. Ce rassemblement inquiétant aurait été organisé par des groupes de hooligans et des organisations d’extrême droite.

Elle a été suivie par une manifestation dimanche matin sur la place Norrmalmstorg au centre de la capitale suédoise. C’est le parti nationaliste et anti-immigration Démocrates de Suède qui a coordonné la démonstration et appelé le gouvernement à démissionner pour sa gestion de la crise de réfugiés.

Selon le journal Aftonbladet, les hommes ont distribué des brochures vendredi soir avec le slogan «ça suffit maintenant», qui menaçait de donner «aux enfants des rues nord-africains qui vagabondent la punition qu’ils méritent». La police locale a confirmé sur son site internet, que les brochures étaient conçues pour inciter les gens à passer à l’action contre les réfugiés.  

Vers 21h00, trois personnes ont été arrêtées, dont une pour avoir frappé un policier en civil et l’autre pour possession d’un poing américain. Ils ont cependant été libérés samedi matin. «Nous avons été capables de les relier à des bandes de hooligans des équipes de football de Stockholm», a expliqué Fredrik Nylén de la police locale, interrogé par le même journal.

Un témoin a ajouté avoir vu un groupe d’hommes tabasser des gens qui semblaient être d’origine étrangère, au milieu de la place Sergel. «Ils sont venus de Drottninggatan [principal rue piétonne] et descendus vers le quartier pour commencer à s’en prendre à des migrants», a-t-il confié. Le porte-parole de la police Towe Hagg a à son tour confirmé qu’une foule portant des cagoules noires, «s’est réunie avec le but d’attaquer des enfants réfugiés».

Suite à l’attaque, le mouvement de résistance suédois, un groupe néo-nazi, a publié un communiqué prétendant que les groupes ont «nettoyé la zone près de la gare centrale des immigrants criminels d’Afrique du Nord qui y logent».

Des citoyens européens patrouillent

A l’aune de la crise migratoire qui a secoué l’Europe, différents groupes commencent à s’organiser en Europe pour patrouiller dans plusieurs villes afin de «protéger» les citoyens des migrants. 

C’est le cas de la Finlande où «les soldats d’Odin» se sont investis d’une mission : celle de «défendre» les Finlandais «de souche» contre les migrants. Cela concerne aussi la ville allemande Düsseldorf, où un nouveau collectif, intitulé «Düsselorf is watching», littéralement «Düsseldorf veille» a été lancé.

Cela intervient après les agressions commises contre les femmes par des groupes de gens d’apparence arabe qui ont frappé plusieurs villes allemandes, notamment Cologne lors du Nouvel an. Ces groupes ont pour objectif que de tels événements ne se reproduisent.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales