Pentagone : un Su-27 russe aurait intercepté un avion de reconnaissance américain

Un Su-27 russe Source: Sputnik
Un Su-27 russe

La Défense américaine a affirmé jeudi que l’un de ses avions-espions opérant au-dessus de la mer Noire avait été intercepté, le 25 janvier, par un chasseur russe Su-27, en accusant la partie russe d’agir de manière «non professionnelle».

«Le 25 janvier 2016, un avion américain RC-135U, qui effectuait un vol sur un itinéraire ordinaire dans l’espace aérien international, a été intercepté par un Su-27 russe de manière dangereuse et non professionnelle. Nous sommes en train d’éclaircir les détails de cet incident», a déclaré jeudi soir aux journalistes la porte-parole du Pentagone, Michelle Baldanza.

Selon le site web Washington Free Beacon, qui cite lui aussi des responsables militaires américains, le chasseur russe s’est approché de l’avion américain à une distance de 6 mètres, a volé pendant un certain temps côte à côte avec le RC-135U, pour ensuite faire un brusque demi-tour et changer de route.

Aucune confirmation officielle de la part de Moscou n’est pour le moment disponible.

Lire aussi : Près de 34 civils syriens tués dans des frappes aériennes présumées de la coalition occidentale

Un incident similaire a eu lieu en avril dernier, lorsqu’un chasseur russe a intercepté un autre RC-135U américain, au-dessus de la Baltique. Le Pentagone avait alors accusé Moscou de «conduite dangereuse» affirmant que l’avion de reconnaissance américain volait dans l’espace aérien international. Mais la Défense russe avait rétorqué que ce dernier se dirigeait vers la frontière de la Russie, ce qui avait motivé les manœuvres du chasseur russe forçant le changement de cap du RC-135U.

Les militaires russes et américains ont discuté de la sécurité aérienne

Plus tôt ce jeudi, le Pentagone a diffusé une déclaration officielle selon laquelle ses représentants ont discuté de la sécurité aérienne en Syrie avec les militaires russes lors d’une vidéo-conférence. Les deux parties ont discuté des «moyens d’éviter les accidents et une confrontation indésirable entre la coalition et les forces russes», selon le document, qui ajoute que Moscou et Washington se sont mis d’accord pour continuer les consultations sur ce sujet, dans le cadre du mémorandum sur la prévention des accidents aériens en Syrie. Il s’agit pourtant des premiers pourparlers dans ce format depuis la signature de ce mémorandum par les deux pays, en octobre 2015.

Lire aussi : l'instabilité au Moyen-Orient, un facteur de croissance pour les entreprises d'armement américaines

La déclaration du Pentagone ne fait néanmoins aucune mention de l’incident avec son avion de reconnaissance intercepté par l’aviation russe.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales