Polémique entre Lavrov et Steinmeier autour de l’affaire du viol d’une fillette russe en Allemagne

Source: Sputnik

Un fait divers impliquant une adolescente germano-russe, dont la famille affirme qu’elle a été violée par des migrants en Allemagne, a tourné à l’incident diplomatique, impliquant des réactions des ministres russe et allemand des Affaires étrangères.

«Je ne peux pas être d’accord avec la façon dont Frank-Walter Steinmeier a violemment réagi à mes commentaires. Il a noté qu’il est nécessaire d’attendre les résultats de l’enquête et ne pas en faire une campagne de propagande dans les médias. C’est également ce que nous demandons, que les résultats de l’enquête apparaissent le plus vite possible», a expliqué Sergueï Lavrov.

Le ministre des Affaires étrangères russe a aussi dit espérer que l’Allemagne réussira à régler la crise provoquée par l’afflux de migrants «sans pertes significatives». 

Plus tôt, le chef de la diplomatie russe a déclaré en commentant l’affaire du viol de la fillette russophone que l’enquête devait être menée en toute impartialité, soulignant que l’information sur l’incident avait été dissimulée pendant longtemps pour des raisons obscures. Remarque qu'a apparemment mal vécue son homologue allemand, celui-ci allant jusqu'à accuser Sergueï Lavrov d'ingérence dans les affaires intérieures de l'Allemagne.

L’affaire du viol de la fillette germano-russe

La jeune fille née en Allemagne et d’origine russe prénommé Lisa a disparu, selon ses proches, pendant une durée de trente heures depuis le matin du 11 janvier 2016, à Berlin, alors qu’elle se dirigeait vers son école. Comme sa famille et sa première déposition l’indiquent, l’enfant a été violée et battue par trois individus de type méditerranéen.

La tante de la victime a précisé qu’un des délinquants s’est approché de Lisa et lui a proposé de la déposer près de l’école, après quoi la fillette a été embarquée dans la voiture puis amenée dans un appartement où le crime sordide a finalement eu lieu.

La police allemande a assuré qu'après enquête et examen médical, il était établi qu'il s'agissait d'une disparition volontaire, que les rapports sexuels étaient «consentis». Le parquet a néanmoins ouvert une enquête pour détournement de mineur.

Les proches de la jeune fille ont rejeté à leur tour la version de la police, accusant les policiers d'avoir fait pression sur l'adolescente pour qu'elle modifie son récit.

Cette affaire intervient après une vague d’agressions lors du Nouvel An, commises principalement contre des femmes par un millier de jeunes hommes, d’apparence arabe ou nord-africaine, rassemblés sur une place de Cologne. Des incidents similaires ont eu lieu dans d’autres villes allemandes, et les faits n’avaient pas immédiatement été révélés au public.

Le caractère alarmant de l’incident

Selon Alexander Rahr, directeur scientifique du Forum germano-russe, le scandale autour de l’affaire a pris un tournant alarmant. «La réaction du ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier du 27 janvier peut être qualifiée d’impolie et pas très correcte. C’est parce que la critique de Lavrov sur les droits de l’Homme en Allemagne est de la même teneur que celle pratiquée par les politiciens allemands envers d’autre pays, a expliqué l’experte au journal Gazeta.ru.

D’après lui, la situation politique actuelle en Allemagne est très instable, sur fond de crise migratoire, de mouvements d’ultra-droite qui prétendent déjà à 10% des voix aux prochaines élections.

Alexander Rahr estime que personne n’a intérêt à ce que cette situation pourrisse, ni Berlin, ni Moscou. Au final, la chancelière allemande Angela Merkel est un partenaire stable et fiable de la Russie. Et on ne sait jamais qui pourrait la remplacer si des humeurs xénophobes montent en Allemagne, ce qui est pour l’experte est une question aussi délicate que l’incident impliquant la fillette de 13 ans.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales