Un vautour suspecté d’espionnage pour Israël capturé au Liban

La nouvelle arme du Mossad ?© Wikipédia
La nouvelle arme du Mossad ?

Des habitants du sud du Liban ont capturé un charognard qu’ils ont accusé d’espionner pour le compte de l’Etat hébreu. Un émetteur ainsi que des marques israéliennes auraient été repérés sur l’oiseau.

Le Mossad s’intéresserait désormais à l’ornithologie ? A en croire les citoyens de la ville de Bint Jbeil, située au Liban, il aurait capturé un vautour bien intriguant. Ce dernier aurait été équipé d’un émetteur. Reste à savoir si l’engin concerne un programme de sauvegarde des espèces ou le renseignement de l’Etat hébreu.

«Le vautour espion»

L’animal viendrait des territoires occupés situés sur le plateau du Golan (sud de la Syrie) et a été intercepté par des Libanais. Le vautour numéroté «P98» serait porteur d’un émetteur et d’un anneau en métal portant des marques israéliennes.

Les autorités israéliennes s’insurgent

L’événement, qui a déclenché le buzz sur les réseaux sociaux, a fait réagir l’Israel Nature and Parks Authority : «Nous avons des informations démontrant que ce vautour a été attaché avec une corde par des habitants qui le suspectaient d’être un moyen d’espionnage à cause de son transmetteur.»

Tali Tenenbaum, une des représentantes de l’institution, a poussé un coup de gueule : «Nous sommes au 21ème siècle, nous attendons des gens qu’ils comprennent que les animaux sauvages ne sont pas des menaces. Nous avons l’espoir que les Libanais le relâchent.»

Selon le site arabe Bintjbeil.org, l’oiseau a été libéré. Dans le ciel. Où il pourra profiter d’une existence loin des préoccupations des hommes.




Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales