Un juge et sept membres de sa famille tués dans un bombardement de la coalition au Yémen (VIDEO)

La maison du juge a été touchée par l'aviation saoudienne Source: Reuters
La maison du juge a été touchée par l'aviation saoudienne

La coalition menée par l'Arabie saoudite a, une nouvelle fois, bombardé Sanaa, la capitale du Yémen, toujours aux mains des rebelles chiites. Un juge anti-terroriste et sept membres de sa famille ont été tués.

Nouveau bombardement meurtrier au Yémen. Un haut magistrat yéménite et sept membres de sa famille ont péri dans un raid aérien de la coalition menée par l'Arabie saoudite, qui a détruit leur maison à Sanaa, la capitale du Yémen contrôlée par des rebelles chiites, a affirmé l'un de ses proches le 25 janvier.

«Le juge Yahia Mohammed Rabia, son fils, trois femmes et trois enfants ont trouvé la mort lorsqu'un missile a touché leur maison», a indiqué à des journalistes le neveu du magistrat.

La maison du juge, chargé des «affaires terroristes» au Yémen et qui s'était occupé des dossiers de nombreux membre d’Al Qaïda, était située dans le centre de Saana et a été touchée dans la nuit du 24 au 25 janvier par l'aviation de la coalition arabe.

Dix mois après le début de la campagne aérienne, l'aviation de la coalition continue de viser quasi-quotidiennement des cibles dans la région de Sanaa et le reste du Yémen, décrites comme des positions militaires des rebelles chiites Houthis pro-iraniens. Ces derniers restent maîtres de la capitale et d'une bonne partie du nord du pays et affirment que les raids de la coalition font essentiellement des victimes civiles.

Des organisations des droits de l'Homme et des ONG travaillant sur le terrain ont déploré, de leur côté, de nombreuses personnes tuées et blessées parmi les civils lors de raids aériens ou dans les combats entre Houthis et troupes fidèles au président Abd Rabbo Mansour Hadi. Selon l'ONU, la guerre au Yémen a fait quelque 6 000 morts depuis mars, dont environ la moitié de civils.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales