3 000 enfants souffrent du froid dans les Balkans mais Londres n’est pas pressé de les accueillir

Serbie© Marko Djurica Source: Reuters
Serbie

Même si le Royaume-Uni se déclare prêt à accepter 3 000 enfants syriens non accompagnés, la parlementaire britannique conservatrice, Justine Greening, affirme que les réfugiés préféreraient rester chez eux.

Des centaines d’orphelins voyagent en Europe, se déplaçant d’un camp à l’autre. Raison pour laquelle l'organisation humanitaire britannique Save the Children [Sauvez les enfants] a demandé à David Cameron de recueillir les enfants sans parents qui subissent les rigueurs de l’hiver dans ces camps, à travers l’Europe. Le Royaume-Uni avait annoncé, il y a quelques semaines, qu'il pourrait accueillir 20 000 réfugiés jusqu’en 2020. 

A l'heure actuelle, le plus grand nombre d'enfants de migrants livrés à eux-mêmes se trouve dans les Balkans, certaines estimations affirmant qu'ils pourraient être 3 000.

Pourtant, le gouvernement britannique ne s’empresse pas d’accueillir ces enfants. Certains membres du Parlement, comme la députée du Parti conservateur, Justine Greening, disent qu’il est préférable de les aider sur place, plutôt que de les déplacer au Royaume-Uni, car la majorité des migrants préfèrent «rester plus proches de leurs maisons».

«Nous jouons notre rôle, nous réfléchissons à ce que nous pouvons faire pour les mineurs non-accompagnés, parce que les enfants sont toujours au centre de l’attention depuis le début de la crise dans la région», a-t-elle déclaré. Elle a aussi affirmé que le Royaume-Uni était le deuxième pays pour l’aide aux réfugiés dans le monde mais, qu’à sa connaissance, les réfugiés ne désiraient pas tous vivre en Angleterre.

«Les réfugiés à qui j’ai parlé préféreraient rester chez eux, dans des régions qu’ils connaissent bien», a-t-elle conclu.

Des enfants de réfugiés endormis en Serbie Source: Reuters
Des enfants de réfugiés endormis en Serbie

Mais en attendant, il ne fait pas chaud dans les Balkans en hiver. On y relève actuellement des températures de -12°. 

Lire aussi : Les demandes d'asile se tarissent dans les pays nordiques grâce aux contrôles aux frontières

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales