La top-modèle Bar Refaeli sur le point d'être épinglée par le fisc israélien

Bar Refaeli a-t-elle déclarée cette coupe de champagne fisc ? © Alessandro Bianchi. Source: Reuters
Bar Refaeli a-t-elle déclarée cette coupe de champagne fisc ?

La célèbre mannequin a été convoquée, ainsi que sa mère, pour un nouvel interrogatoire poussé dans le cadre de l'enquête sur des allégations de fraude fiscale qui se poursuit en Israël. La fortune de la jeune femme s'élève à 20 millions de dollars.

Les enquêteurs israéliens pensent être sur le point d'avoir récolté assez de preuves pour pouvoir finaliser un acte d'accusation criminelle contre Bar Refaeli, selon le média Ma'ariv, une antenne du Jerusalem Post

En savoir plus : Israël, la top modèle Bar Refaeli sous le coup d'une enquête pour évasion fiscale

Une source anonyme travaillant pour Ma'ariv a indiqué que, bien que l'enquête ne soit pas encore terminée, il semble que les informations obtenues par les enquêteurs soient suffisantes pour justifier une mise en accusation.

«L'affaire Refaeli» a défrayé la chronique pour la première fois le mois dernier lorsque las agents du fisc ont allégué que le mannequin et sa mère avaient (délibérément ?) omis de déclarer des dizaines de millions de shekels en tant que revenus provenant de l'étranger.

Les agents du fisc ont également demandé à la jeune-femme pourquoi elle ne payait pas les 40 000 shekels mensuels (9 250 euros) de frais de location de son appartement situé dans la luxueuse tour «W Prime» à Tel Aviv, ainsi que sur le paiement suspect d'une somme particulièrement basse de 40 000 shekels à un designer d'intérieur, au lieu des environ 100 000 évalués par les enquêteurs.

Il s'est avéré, après interrogatoire du designer, que ce dernier avait cédé une conséquente ristourne à la star, en échange de sa promesse de l'aider à se faire une bonne réputation dans le millieu du show-business.

Bar Refaeli aurait également reçu «gratuitement» une voiture de luxe d'une célèbre marque après avoir fait sa promotion en public.

Au final, la jeune femme semble ne déclarer presque aucun de ses revenus (chiffrés en millions d'euros) en tant que mannequin à l'étranger, ce qu'elle explique par le fait qu'elle se considère comme «expatriée», statut qui donne le droit à une réduction importante des redevances au fisc de son pays natal.

Mais les fonctionnaires des impôts ne l'entendent pas de cette oreille. La famille de Bar Refaeli étant sous surveillance depuis plusieurs mois, les agents sont actuellement en train de jouer des coudes et seraient sur le point de prouver que la mannequin a fourni de faux rapports et déclarations et est bien une résidente d'Israël, auquel cas elle devra s'acquitter de la totalité des impôts qu'elle doit à l'Etat hébreu. Et l'addition pourrait être salée. 

Lire aussi : Montserrat Caballé condamnée à six mois de prison pour escroquerie et fraude fiscale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales