Un célèbre duo d’activistes dévoile une armure anti-terroriste de choc au Parlement européen

Un célèbre duo d’activistes dévoile une armure anti-terroriste de choc au Parlement européen© Capture d'écran du compte YouTube : SYRIZA European Parliament
Les "Yes Men" ont encore frappé !

Les «Yes Men» ont à nouveau frappé. Aidés de deux eurodéputés, ils ont tenu une fausse conférence de presse dans l’enceinte du Parlement européen. Cette fois, ils se sont attaqués à la lutte contre le terrorisme.

On connaît Andy Bichlbaum et Mike Bonanno pour leurs exploits en matière de canulars. Jacques Servin et Igor Vamos, de leurs vrais noms, ont réussi à piéger les plus grandes multinationales et organisations du globe. Dow Chimicals, Monsanto, Shell ou même l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour ne citer qu’elles. Presqu'à chaque fois, le but était de dénoncer l’ultralibéralisme. Ce coup-ci, le duo d’activistes américains a choisi la lutte contre le terrorisme comme prétexte pour réaliser une fausse conférence de presse en plein cœur du Parlement européen. Et comme souvent, le résultat est hilarant.

Deux députés de gauche radicale en appui

C’est avec l’aide de Stelios Kouloglou du parti Syriza et d’un autre élu allemand, Martin Sonneborn, que les deux trublions ont pu mystifier la foule. La fausse conférence de presse présentait un certain «Archibald Schumpeter» censé parler au nom du think tank «Global Security Response». Difficile de ne pas remarquer la référence à Joseph Schumpeter, célèbre économiste autrichien, connu pour sa théorie de la destruction créatrice.

En guise d’introduction pour les journalistes et les élus présents, Archibald Schumpeter a expliqué pourquoi la stratégie occidentale n’avait fait que renforcer le terrorisme depuis le 11 septembre 2001 : «Pour gagner, il faudrait pouvoir tuer tout le monde dans les pays ennemis, ce qui est, comme vous le savez, impossible».

Après avoir expliqué que la surveillance généralisée avait ses limites, le «penseur» a dégainé son arme. Ou plutôt son armure, destinée à combattre l’extrémisme.

Un oeuf en kevlar

L’EnduraSphere est LA combinaison nécessaire pour survivre au terrorisme. Résistante aux attaques, constituée de kevlar «de cinquième génération», cette sorte d’oeuf géant semblable à un équipement de foot bulle vous gardera sain et sauf en toute circonstance.

Auteur: SYRIZA European Parliament

A en croire les dires d’Archibald Schumpeter, elle serait même capable de «résister à l'effondrement d’un immeuble».

La critique du libéralisme exacerbé jamais loin

Mais l’homme prévient : cette solution sera coûteuse. Selon lui, seuls les plus riches pourront se l’offrir dans un premier temps. Mais viendra l’aggravation de la menace terroriste et par là, les subventions publiques. Des «EnduraSpheres» plus accessibles verront alors le jour. A la fin du cycle énoncé par cet intervenant un peu spécial, les entrepreneurs et la concurrence devraient faire le reste. Et finalement, le prix de la sécurité sera abordable… pour tous.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»