L'ex-chef des services israéliens ne fait «aucune différence entre Daesh et les terroristes juifs»

La police israélienne enquête sur un attentat commis par des extrémistes juifs à Kafr Duma, près de Naplouse, le 31 juillet 2015 Source: Reuters
La police israélienne enquête sur un attentat commis par des extrémistes juifs à Kafr Duma, près de Naplouse, le 31 juillet 2015

Les terroristes juifs en Israël sont plus menaçants pour la sécurité du monde juif que leurs équivalents arabes, notamment l'Etat islamique (EI), estime Carmi Gillon, ancien chef du Shin Bet, les services de renseignements intérieurs israéliens.

Il s'exprimait le 17 janvier lors d'une conférence sur l'extrémisme juif, rapporte le Jerusalem Post. «J'ai peur pour le peuple juif autour du monde. Il est menacé, selon moi, à cause de ces saboteurs fous en Israël», a-t-il déclaré. D'après Carmi Gillon, ce qui rend ces terroristes juifs si dangereux, c'est que ce sont des «criminels idéologiques» plus que des «criminels normaux» comme l'EI.

«Quand nous parlons des terroristes juifs, ils ont une vision qui va bien au- delà de la violence ou du terrorisme qu'ils utilisent», poursuit-il. «L'idée est qu'Israël devrait suivre la Torah et que seule la Torah existe comme texte juridique mais je voudrais leur dire que nous ne sommes pas les seuls à prétendre cela», a-t-il expliqué en citant l'exemple de Daesh qui tente de propager l'islam à travers le monde.

La «société israélienne a plus d'indulgence pour les criminels juifs»

«Il n'y a aucune différence à mes yeux entre Daesh et les terroristes juifs. Il arrive avec le même agenda. La seule différence, c'est qu'un groupe est juif et que l'autre est musulman», a précisé Carmi Gillon. Cependant, il a ajouté que la «société israélienne avait plus d'indulgence pour les criminels juifs. Et je dois dire que je ne comprends pas pourquoi».

L'ancien chef du Shin Bet a indiqué que lors de l'arrestation de 27 membres d'une organisation juive clandestine en 1984 qui avaient tenté de faire exploser un bus palestinien à Jérusalem-est, une loi spéciale avait été votée à la Knesset, le parlement israélien, pour libérer la plupart d'entre eux. Ils sont trois à avoir effectué une peine de prison à vie.

«Quand vous avez à faire à des terroristes arabes en Israël, vous avez à faire à un chien qui mord un homme. Quand vous êtes confronté à des terroristes juifs en Israël, vous avez à faire à un homme qui mord un chien», a-t-il comparé. Alors que les estimations du rapport entre les attaques terroristes palestiniennes et les attaques juives est de 100 pour 1, Carmi Gillon a déclaré que le Shin Bet traitait les coupables de la même façon, quelle que soit leur religion.

Lire aussi : Deux Israéliens inculpés pour l'incendie de l'église de la Multiplication des pains

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales