L'Abbaye de la Dormition vandalisée à Jérusalem, des extrémistes juifs pointés du doigt

L'Abbaye de la Dormition vandalisée à Jérusalem, des extrémistes juifs pointés du doigt Source: AP

Des messages injurieux envers la communauté chrétienne ainsi que des graffitis ont été retrouvés dimanche matin sur les murs de l'Abbaye de la Dormition lors d'une patrouille de routine de la police. Une enquête a été ouverte.

«Chrétiens allez au diable», «Mort aux chrétiens hérétiques, ennemis d'Israël» étaient entre-autres les messages de haine que l'on pouvait lire sur les portes, les murs ou encore les fenêtres du monument. Au regard de la différence manuscrite des écritures, cet acte de vandalisme a été mené par un groupe composé de plusieurs personnes rapporte l'agence de presse Reuters. L'émotion est vive parmi les chrétiens de Jérusalem, pour nombreux d'entre-eux, c'est à proximité de ce lieu que Jésus a tenu la dernière Cène.

«Nous ne laisserons personne compromettre la coexistence religieuse en Israël» a déclaré Gilad Erdan, le ministre de l'Intérieur israélien. Cet acte arrive alors que ce dernier avait promis le renforcement des effectifs de police pour parer à ces menaces. De son côté, le patriarche latin de Jérusalem espère que «les auteurs de ces actes de vandalisme seront arrêtés avant qu'ils ne mettent d'autres menaces à exécution». Il y a moins de dix jours, des dizaines de tombes du cimetière d'un monastère chrétien situé à Jérusalem avaient été vandalisées.

La passivité du gouvernement israélien pour protéger les communautés religieuses est de nouveau fustigée et les critiques ne cessent de fuser depuis ce dernier incident. «A Jérusalem, les membres du clergé ont été harcelés pendant des années, mais dernièrement ce phénomène a empiré, devenant plus fréquent et plus violent» a déclaré Ayman Odeh, tête de liste de l'alliance des partis palestiniens au parlement israélien.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»