Le Turkménistan poursuit sa lutte contre le tabac en interdisant la vente de cigarettes

© Shailesh Andrade Source: Reuters

Le chef de l’Etat turkmène Gurbanguly Berdimuhamedow a signé un décret qui met hors la loi la vente des produits du tabac sur tout le territoire du pays.

Les magasins qui osent violer la nouvelle loi devront payer une amende de plus de 1 800 euros, s'ils sont pris en flagrant délit de vente de cigarettes. Selon le site Chrono-TM, un marché noir est apparu dans les rues d’Achgabat, la capitale, où le prix d’un paquet de cigarettes peut atteindre jusqu’à 11 euros.

Selon l’AFP, les magasins ont commencé à vendre des cigarettes sous le manteau aux connaissances et aux clients réguliers après la réunion du gouvernement turkmène du 5 janvier au cours de laquelle cette interdiction a été décrétée pour lutter plus strictement contre les effets du tabac.

Les autorités sont déjà passées de la parole aux actes et font brûler plusieurs milliers de paquets de cigarettes. De plus, des employés du service de la protection de la santé contrôlent les magasins qui pourraient contourner l’interdiction.

En savoir plus : Négociations sur le TTIP : la Commission Européenne accusée de «couvrir» l'industrie du tabac

Le président turkmène mène une lutte féroce contre le tabac. En 2011, les taxes sur le tabac avaient augmenté de façon conséquente, et en 2013, l’interdiction de fumer dans les lieux publics avait été décrétée. Selon l’OMC, le Turkménistan figure parmi les pays dont la proportion de fumeurs reste très faible.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales